Ouragan Irma : Agnès Buzyn sur place

Le SAV de la ministre de la Santé

La ministre de la Santé débarque ce matin avec Emmanuel Macron dans les Antilles françaises. Après le passage de l’ouragan Irma sur les îles Saint-Martin et Saint-Barthélémy, Agnès Buzyn fait le service après-vente de l’action du gouvernement.

Elle a bousculé son programme pour accompagner le chef de l’État. Reportant le lancement des travaux de sa Stratégie Nationale de Santé (SNS), Agnès Buzyn a préféré se rendre à Saint-Martin, « avec beaucoup de matériel », pour constater les dégâts et assurer le service après-vente de l’action du gouvernement, attaqué de toutes parts.

Éric Ciotti, Marine le Pen, Jean-Luc Mélenchon, une bonne partie de l’échiquier politique critique sa gestion post-ouragan, la prévisibilité de l’évènement ou encore le manque de sécurité sur les îles. Agnès Buzyn a elle-même répondu sur Twitter à Laurence Parisot, ex-présidente du MEDEF, qui attaquait l’insuffisance des professionnels de santé envoyés en renfort.

L’Hôpital de Saint-Martin détruit à 70 %

Et pourtant, dès jeudi, ce sont 20 réservistes de l’agence nationale Santé publique France qui ont atterri sur cette zone. Plusieurs équipes chirurgicales, ainsi que des militaires de la sécurité civile, des sapeurs-pompiers et des personnels de la Croix-Rouge accompagnaient la ministre des Outre-mer Annick Girardin, en plus des moyens prédisposés en Guadeloupe en attente de l’ouragan.

Après son passage, les secours ont dû attendre la remise en état des structures aéroportuaires. L’hôpital de Saint-Martin, dont le toit s’est effondré, ne pouvait alors plus accueillir les nombreux blessés. « Il a été détruit à 70 % », a déclaré lundi matin Agnès Buzyn, qui était invitée sur RTL. « Aujourd’hui, il y a la capacité d’hospitaliser 17 personnes, le bloc opératoire fonctionne, les stocks de médicaments ont été renfloués (…) mais nous allons accroître sa capacité avec des tentes, des postes de secours mobiles », a-t-elle ajouté lors de ce point d’étape sur les ondes. 

Les médecins libéraux en renfort

De son côté, à la suite de la réunion lundi du premier comité interministériel pour la reconstruction des îles, le Premier ministre a indiqué que sera mis en place aujourd’hui dans le stade de Marigot, à Saint-Martin, « un centre de soins sous tente de grande capacité ». Edouard Philippe a évoqué « le renfort de médecins libéraux », et l’arrivée d’un bâtiment de projection qui offrira aux 35 000 Saint-Martinois « une capacité hospitalière supérieure » à celle dont l’île disposait auparavant.

Enfin, dès mardi, 5 médecins urgentistes de Martinique ont rejoint les équipes médicales de l’Hôpital de Saint-Martin. « Beaucoup de choses ont été pré-positionnées, y compris en Guadeloupe et en Martinique (…) il y avait 1 000 personnes qui ont été projetées sur la zone en moins de 48 heures, donc je pense que les choses ont été faites dans l’ordre », s’est défendue la ministre de la Santé, qui sera aujourd’hui sur place à l’écoute des habitants. Et des professionnels de santé...

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Presse auscultée. Un médecin généraliste manceau incite dans une vidéo la population à fabriquer ses propres masques de façon artisanale pour faire...
François Houyez, 53 ans, travaille depuis 16 ans pour Eurordis, l’organisation européenne des maladies rares, après avoir consacré de longues années...
Lent au démarrage, le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) apporte son soutien aux médecins touchés, de près ou de loin, par le Covid-19....

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.