L'international: un secteur à booster à l'hôpital

Seuls 8,2% des 276.354 médecins inscrits au tableau de l’Ordre au 1er janvier sont étrangers selon une étude du Conseil National de l'Ordre des Médecins publiée fin novembre. Si la France importe peu de médecins, elle en exporte également très peu. Un rapport publié en novembre par Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (IRDES) qui s'appuye sur la période 1991-2004, montre que la France n'est que le 25e pays du monde à envoyer des médecins à l'étranger.

Deux paramètres qui freinent l'innovation médicale en France. « De nos jours, la recherche se fait systématiquement sur le plan international. Or il faut pouvoir inciter les grands laboratoires à confier des innovations aux CHU et aux hôpitaux français » affirme Jean-Pierre Vinel, le président de la conférence de doyens de facultés de médecine. « D'une part, les patients pourront en bénéficier pour mieux se soigner. Et puis d'autre part, ce serait un facteur d'attractivité pour les praticiens dans le secteur public. Il ne faut pas se leurrer, ce ne sont pas les honoraires qui les retiennent. » Seuls 2% des médecins diplômés en France exercent à l’étranger, soit 4 311 praticiens. Ils travaillent essentiellement dans les pays voisins de la France : la Belgique (1 377 médecins), l’Allemagne, (252), et le Royaume-Uni (447).

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Déclarés morts, mais Sean Connery
Démenti des idées recues
Un collectif de jeunes médecins congolais a fait connaitre son agacement face au dénigrement dont ils sont victimes de la part d'un des principaux...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.