Les syndicats se divisent sur le TPG

Généralisé vs généralisable

Généralisé ou Généralisable ? Les jours passent et la brume qui entoure le tiers payant continue à s’épaissir. Invitée ce jeudi sur le plateau de CNews, Agnès Buzyn a évoqué la possibilité de mettre en place « le tiers payant généralisable dans le courant de l’année 2018 ». Consciente de l’ambiguïté du terme « généralisable », la ministre a précisé : « Le tiers payant a vocation à être généralisable, ce qui veut dire qu’il faut que cela soit un système gagnant-gagnant ».

Pas question pour Agnès Buzyn d’abandonner les 15 % des Français en dessous du seuil de pauvreté qui renoncent à se faire soigner, ni d’ôter du temps médical aux médecins à cause d’un dispositif chronophage. « J’ai besoin de répondre à ces deux enjeux et j’y arriverai », a-t-elle promis. Malgré les propos de la ministre, force est de constater que certains médecins ont le sentiment de n'avoir toujours pas eu la réponse à la question essentielle à leurs yeux : obligatoire ou non le TPG ? 

La CSMF rassurée 

Suite à cette intervention télé, la Fédération des Médecins de France (FMF) n’a en effet pas tardé à réagir. Un communiqué en guise d'avertissement pour Agnès Buzyn : « Nous prévenons le gouvernement qu'un tiers payant obligatoire donc systématique constituerait une déclaration de guerre car imposant aux médecins, et donc aux patients, une réduction considérable du temps médical », écrit Jean-Paul Hamon.

Mais du côté de la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF), les médecins n'ont pas la même lecture des déclarations de la ministre. Dans son communiqué, la CSMF salue elle « la clarification de la position d’Agnès Buzyn qui a affirmé aujourd’hui que le tiers payant "a vocation à être généralisable", c’est-à-dire facultatif, après les hésitations gouvernementales pendant l’été ».

Dommage qu'Agnès Buzyn ne se rende pas à l'université d'été de la Confédération les 8,9, et 10 septembre sur la presqu'île de Giens (Var). La ministre aurait peut-être été accueillie sous les applaudissements des médecins libéraux !

Source: 

Im`ene Hamchiche

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Going to Cardiff : Première partie
EPRUS : la réserve sanitaire All Inclusive
Presse auscultée. Un médecin urgentiste a été agressé à l’hôpital Bichat (Paris). L’agresseur qui a tenté de l’étrangler était un migrant d’...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.