Les médecins et soignants du privé non lucratif auront aussi droit à leur prime Covid19

Dans un courrier adressé à la Fehap, le ministre des solidarités et de la Santé Olivier Véran certifie que les professionnels de santé du secteur privé non lucratif auront aussi droit aux primes Covid19 de 500 et 1500 euros. 

Des établissements de santé privés non lucratif (PNL), des médecins y travaillant, s’inquiétaient de ne pas percevoir la prime Covid19, réservée aux personnels de santé en première ligne contre l’épidémie de Covid19. Et bien, oui, les établissements du secteur privé non lucratif auront eux aussi droit à leur prime, a tenu à préciser Olivier Véran. « Suite à la forte mobilisation de la fédération et de ses adhérents ces dernières semaines, nous avons obtenu la confirmation par le Ministre des Solidarités et la Santé du versement de la prime aux professionnels de notre secteur dans un courrier adressé ce 28 mai », annonce la Fédération des établissements non lucratifs (Fehap) sur son site Internet. Olivier Véran, ministre de la Santé, a adressé un courrier à la Fehap, où il réitère son souhait de prendre en charge tous les professionnels de santé qui ont eu à participer à l’épidémie de Covid19 : « Comme j’ai déjà eu l’occasion de m’y engager, le seul critère de versement de la prime doit être celui de la participation à la gestion de la crise sanitaire », écrit-il. Le ministre détaille le dispositif qui sera mis au point pour les établissements privés non lucratifs : « La prochaine loi de finances portera une extension du dispositif d’exonération sociale et fiscale au titre du versement d’une prime pour les personnels des établissements sanitaires, médico-sociaux et sociaux jusqu’à 1500 euros, de manière synmétrique à ce qui a été prévu en mars pour le secteur public […] les crédits finançant les primes seront délégués aux ARS et versés ensuite selon des critères analogues au secteur public ».

Demande de précisions de la Fehap

Et d’ajouter : « Je serai vigilant à ce que les délais de publication des textes ne retardent pas le versement des primes et que le montant global versé dans chaque secteur soit cohérent avec leur niveau d’implication respectif ». La Fehap ajoute avoir saisi le ministère pour qu’il lui apporte des précisions sur différents points : délai de la réception du financement, critères de traçabilité liés au seuil et niveau exact de ce seuil, modalités de prime Covid pour les établissements qui ont renforcé leurs capacités sur les parcours hors-covid, assiette des personnels concernés, etc. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Les jeunes médecins sont vraiment sans frontières
Le 14 juin prochain, le professeur d’urologie et ancien élu municipal Abdel-Rahmene Azzouzi passera devant le tribunal correctionnel pour des...
Comment gérer la controverse sur le dépistage organisé ?

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.