Le MG accusé d'euthanasier ses patients au midazolam va reprendre le boulot

Le médecin généraliste qui avait prescrit du midazolam à certains de ses patients devrait reprendre son exercice le 6 mars prochain. Mais le procureur a interjeté appel. 

Presse auscultée. Suspendu depuis le 28 novembre dernier et suspecté, dans un premier temps, d’avoir euthanasié 7 de ses patients, le Dr Jean Méheut-Ferron a été autorisé par le juge d’instruction à reprendre son activité à compter du 6 mars prochain, selon le quotidien Paris Normandie. Néanmoins, l’avocat de ce médecin généraliste reste prudent, car le procureur a interjeté appel de cette décision. Installé à Angerville-la-Martel, le Dr Meheut-Ferron avait été accusé d’avoir utilisé du midazolam dans le cadre de soins palliatifs à domicile. Il avait été mis en examen pour « administration de substance nuisible ayant entraîné la mort sans intention de la donner à une personne vulnérable », « acquisition ou cession dans le cadre d’une activité réglementée de substance vénéneuse sans justificatif ou enregistrement conforme » et « prescription non conforme ». C’est son épouse, anesthésiste-réanimateur dans une clinique qui lui a fourni le produit.

Elle avait également été mise en examen pour « complicité d’administration de substance nuisible ayant entraîné la mort sans intention de la donner à une personne vulnérable », « acquisition ou cession dans le cadre d’une activité réglementée de substance vénéneuse sans justificatif ou enregistrement conforme » et « abus de confiance ». Son contrôle judiciaire lui interdit de se rendre au bloc opératoire, mais elle peut cependant mener des consultations, précise le Paris Normandie. Quoi qu’il en soit, cette mise en examen avait créé une véritable onde de choc dans la profession, plusieurs syndicats de médecins demandant l’annulation de la mise en examen. Depuis, la HAS, puis la ministre de la santé Agnès Buzyn, s’était prononcées pour l’utilisation du midazolam en médecine de ville. Lire la suite ici. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

La retraite, ca se prépare quand ?
Qui pour porter la voix des jeunes médecins ?
Le projet de loi a été amendé !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.