Le médecin qui aimait palper les policier.e.s condamné

Si, la justice vient parfois en aide.
Si, la justice vient parfois en aide.

Condamné le 18 juin dernier pour agressions sexuelles, l’ancien médecin du service de santé de la police pour le Grand Est a fait appel. 

Condamné le 18 juin dernier à un an de prison avec sursis et d’une interdiction définitive d’exercer la médecine, ainsi que d’une inscription sur le fichier des délinquants sexuels, Christian Frey, ancien médecin du service de santé de la police pour le Grand Est, a fait appel de sa condamnation le 28 juin dernier. WUD avait relaté les minutes de son procès en mai dernier. Il était reproché à ce médecin d’avoir eu des gestes déplacés entre 2014 et 2016 vis-à-vis de 9 policiers - 8 femmes et un homme. Entre autres : palpation systématique de la poitrine ou des testicules. Ces faits se seraient également reproduits en juin 2018 à Reims. Le médecin a donc été condamné pour ces 9 agressions sexuelles :

Christian Frey, âgé de 63 ans, devra également verser entre 1500 et 3000 euros à ses victimes. Le pauvre médecin va de déboire en déboire avec la justice. Le 11 juillet dernier, il perdait son procès en diffamation contre le secrétaire général du syndicat de policiers Vigi, Christophe Langlois. Ce dernier avait publié des tracts en octobre 2018 sur sa page Facebook, pour se moquer du Dr Christian Frey, en parodiant la série Games of thrones.

Christian Frey devrait néanmoins retourner devant la justice, car de nouvelles plaintes pour agressions sexuelles ont été déposées contre lui.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Les Carabins de Bordeaux forment le grand public
Le Dr Christian Lehmann n'a pas attendu de crier avec les loups, aujourd'hui, pour dénoncer la pédophilie et la perversité de cet écrivain, Gabriel...
Rencontre avec Brian Feinman, directeur du marketing chez Jean-Claude Biguine

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.