Le Collectif inter-blocs dépose des référés pour obtenir des masques FFP2

Depuis le mois de mai dernier, le collectif Inter-blocs se bat pour obtenir des masques FFP2. Leur avocat Maître Di Vizio a déposé des référés pour obtenir gain de cause. 

« Il y a maintenant consensus sur l’aérosolisation du virus SarsCov2, donc il faut des masques FFP2 pour l’ensemble des personnels du bloc opératoire », déclare sans ambages Grégory Chakir, porte-parole du collectif Inter blocs, joint par WUD. Ce jour, leur avocat, maitre Di Vizio, a déposé des référés devant les tribunaux administratifs pour que les hôpitaux équipent les personnels soignants de masques FFP2, les seuls à garantir une protection efficace contre le SarsCov2. « La position officielle est de dire que seuls les professionnels qui pratiquent des gestes à risque comme les intubations doivent être protégés. Donc actuellement seuls les anesthésistes réanimateurs et les infirmiers anesthésistes bénéficient de masques FFP2 », ajoute Grégory Chakir.

Ils réclament des masques depuis mai dernier

Une injustice pour lui et le collectif, qui dénonce cette situation depuis le mois de mai dernier. « Ce référé fait suite à une procédure lancée au mois de mai contre 32 hôpitaux. Nous leur avions laissé un délai de 8 jours pour nous équiper, mais aucun ne l’a fait. Depuis, deux enquêtes judiciaires ont été ouvertes à Toulouse et Bordeaux », se rappelle le porte-parole. Le Collectif Inter-blocs fait partie des syndicats et associations qui ont appelé à manifester à Paris ce 15 octobre.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

La grève des sages-femmes se poursuit et la profession se divise
Véhicule sanitaire en freinage d'urgence
La ministre de la Santé a annoncé la suspension temporaire de la réforme des transports sanitaires, en butte à l’hostilité des petites sociétés d’...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.