La Santé est-elle bien lotie avec la nouvelle ministre Brigitte Bourguignon ?

Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé

Jeu de chaises musicales, Brigitte Bourguignon prend du galon. Ex-ministre de l’Autonomie, elle remplace son ministre de tutelle et devient, Ministre de la Santé et de la Prévention. Une bonne nouvelle ?

Ex encartée au PS, Brigitte Bourguignon, aujourd’hui âgée de 63 ans, avait rejoint En marche, après l’entre-deux tours de la présidentielle de 2017, sans jamais cesser de revendiquer sa sensibilité politique de gauche. Elle n’est ni énarque, ni médecin, mais elle revendique ses débuts de secrétaire médicale, expliquant « qu’elle n’a pas appris le social dans les bouquins ».

Sa nomination n’est pas une surprise, elle était grande favorite pour prendre la suite d’Olivier Véran. Députée pendant 9 ans, ancienne présidente de la commission des affaires sociales, puis enfin ministre de l’Autonomie, elle cochait depuis le départ toutes les cases, dont celle et pas des moindres de la parité.

Elle était plutôt discrète depuis son entrée au sein du gouvernement Castex en juillet 2020, la gestion de l’épidémie Covid focalisant tous les feux sur son prédécesseur.

Brigitte Bourguignon paraît moins experte sur les sujets purement de Santé

Elle pourrait être la main agissante pour la mise en place du tiers-payant généralisé, mesure qui lui tient à cœur. Elle pourrait aussi porter la réforme de la loi sur la « dépendance », qui devait être la grande réforme sociale du quinquennat précédent, elle aussi éclipsée par la pandémie.

Le second quinquennat lui donne donc une place plus importante. Le président Emmanuel Macron n’a pas caché sa volonté de coupler réforme des retraites et enjeux du vieillissement de la population. Assortir d’un peu de social la réforme explosive des retraites sera un enjeu pour la nouvelle ministre de la Santé et de l’autonomie.

Mais, en revanche, justement, d’un point de vue purement Santé, elle parait moins experte, alors que les dossiers sont plus que brûlants : repenser la permanence de soins et donc l’organisation du système de santé, dans un contexte de pénurie de médecins à tous les niveaux et la réforme de l’hôpital public en pleine crise.

On attend la nouvelle ministre sur ces sujets.

 

 

 

 

Portrait de Luc Angevert

Vous aimerez aussi

La justice française reconnaît l'Etat fautif de ne pas avoir stocké assez de masques avant la pandémie de Covid, mettant en cause de façon sans...

Les données de santé intéressent chercheurs et laboratoires, suscitant aussi des interrogations. Dernier exemple en date, un consortium privé lancé...

Olivier Véran

C’est vrai, ça, il fait quoi Olivier Véran depuis qu’il a lâché (à contre cœur), le ministère de la Santé. Un autre défi, très politique, car "Ça va...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.