Health Data Hub : 10 projets sélectionnés

Deepsarc, PIMPON, Hydro, NS Park, ARAC… Tels sont les noms des 10 lauréats de l’appel à projet du Health Data Hub, dont l’objectif est de favoriser l’utilisation et de multiplier les possibilités d’exploitation des données de santé.
 

Agnès Buzyn l’a annoncé hier soir. Dix projets auront la chance de bénéficier de l’accompagnement spécifique du Health Data Hub en termes de compétences, d’appui technologique et de conseils technico-réglementaires. Sélectionnés par un jury composé d’experts de la santé, de la recherche et de l’intelligence artificielle (IA), ils ont été retenus pour leur maturité, leur caractère innovant en matière d’exploitation des données, leur intérêt public ou les bénéfices potentiels attendus et leur contribution au catalogue des données du Hub.
 
Piqûre de rappel pour ceux qui confondent encore le Health Data Hub et le Breizh Data Club. Suite à la remise du rapport Villani en mars 2018, le Président de la République indiquait que la santé serait un des secteurs prioritaires pour le développement de l’IA. Sous la forme de deux actions majeures : la création d’un Health Data Hub et l’élargissement du système national de données de santé (SNDS).
 
Objectif du Health Data Hub ? Favoriser l’utilisation et multiplier les possibilités d’exploitation des données de santé, en particulier dans les domaines de la recherche, de l’appui au personnel de santé, du pilotage du système de santé, du suivi et de l’information des patients. Il permettra le développement de nouvelles techniques, notamment celles liées aux méthodes d’IA. Il aura aussi un rôle de promotion de l’innovation dans l’utilisation des données de santé.

189 projets proposés

 
Agnès Buzyn a donc confié en octobre 2018 à Jean Marc Aubert, directeur de la Direction de la Recherche des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES), la mission de mettre en place le Health Data Hub. Puis, un appel à projet a été lancé fin janvier 2019 pour  sélectionner les 10 premiers projets qui seront soutenus par ce fameux « Hub », qui reprendra les missions actuelles de l’Institut national des données de santé (INDS), tout en les élargissant.
 
Au total, 189 projets ont été proposés par des promoteurs variés : organismes de recherche, établissements de santé, professionnels de santé, associations de patients, industriels et des start-up... Et les heureux gagnants sont…. Roulements de tambour…
 
Deepsarc : identification des meilleurs schémas thérapeutiques pour le traitement du sarcome
 
Parcours IDM en Ile de France : évaluation et amélioration des parcours de soins après un infarctus du myocarde
 
PIMPON : remonter aux prescripteurs des alertes pour les interactions médicamenteuses dangereuses
 
Hydro : prédiction des crises d’insuffisance cardiaque pour les patients porteurs de pacemaker
 
NS Park : prédiction des trajectoires individuelles des patients Parkinsoniens
 
ARAC : mesure et compréhension des restes à charge réels des patients
 
ORDEI : estimation de la proportion de patients touchés par un effet indésirable
 
OSCOUR : mobilisation des données d’urgences pour améliorer la surveillance sanitaire
 
Deep Piste : évaluation de l’apport de l’IA dans le dépistage organisé du cancer du sein
 
Retrexis : mesurer de l’impact à long terme de l’exposition aux médicaments immunosuppresseurs des patients greffé rénal
 
On vous en dit plus sur certains de ces projets dans quelques jours. D’ici-là, comme le dit si bien Jules-Édouard Moustic, banzai !
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

Entretien avec le Pr Jacques Hubert
Dr Watson et ses algorithmes, la suite

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.