Guy Thomas, ses premières et dernières fois

Guy Thomas est PU-PH en psychiatrie à l’hôpital Saint-Antoine et directeur adjoint de l'unité Inserm-UPMC 1136. Il livre à What's up Doc les souvenirs de son internat.

What's up Doc. Quelle est la première fois où...
Tu as voulu faire médecine ?

Guy Thomas. Au lycée, en lisant La Consultation de la suite romanesque « Les Thibault », de Roger Martin du Gard. Il y est décrit l’art médical d’une manière que j’ai alors trouvée fascinante… Même si maintenant je ne me souviens plus des détails !

WUD. Tu as examiné un patient ?

GT. Le premier jour de l’externat. Nous étions 3 à être affectés à la consultation de chirurgie générale… Panaris, traumato, phlegmon de la gaine… Sans aucune supervision! C’est l’infirmière en chef qui nous disait ce qu’il fallait faire, jusqu’à ce que l’interne se pointe en fin de matinée pour vérifier les interventions que nous avions programmées !


WUD. Tu as voulu faire ta spé ?

GT. J’ai fait un internat d’endocrino, puis j’ai été nommé CCA dans un service de toxicologie. Je m’occupais surtout des patients ayant le VIH. Puis j'avais en charge la médecine interne dans le service de psy… Psychiatrie qui m’a plu, au point de devenir ma spécialité d’exercice !


WUD. Tu as été de garde ?

GT. Pas de souvenir très marquant, à part le cours de suture sur un vieux canapé de la salle de garde prodigué par l’interne…


WUD. Tu as eu raison contre ton chef ?

GT. Je me souviens surtout d’une fois où j’ai eu sacrément tort! J’étais interne, une femme malienne suivie pour une tuberculose s’est présentée aux urgences avec des troubles du comportement. J’étais certain d’avoir devant moi un cas de méningite tuberculeuse. Mon chef n’y a pas du tout cru, et m’a fait faire un dosage du monoxyde de carbone… qui est revenu positif !


WUD. Tu as pensé à arrêter la clinique ?

GT. Jamais ! C’est ce qui me plaît dans l’exercice médical, et surtout en psychiatrie, qui reste l’une des dernières spécialités cliniques… pour le moment! Quand je repense que lors de mon internat, pour un scanner cérébral c’était minimum 1 mois d’attente.


WUD. Et la dernière fois où...
Tu t’es senti dépassé ?

GT. Je ne sais pas si c’est la dernière, mais je reste marqué par un souvenir de garde où j’ai accueilli un patient de 18 ans avec un purpura fulminans avancé… Il est décédé en moins d’une heure. Après, en psychiatrie on n’est pas forcément « dépassé » au quotidien par une situation clinique aiguë… Mais sur le moyen terme, on peut l’être très fréquemment, voire systématiquement… C’est une spécialité d’endurance !


WUD. Tu as été touché par une situation ?

GT. Un confrère hospitalisé, ayant un trouble bipolaire sévère, résistant à tout… Et il reste si digne dans sa souffrance, c’est très émouvant.

Portrait de Jean-Victor Blanc
article du WUD 31

Vous aimerez aussi

Anthony Canellas a 31 ans et est jeune chef de clinique en pneumologie à l’Hôpital Tenon (AP-HP). Il nous livre ses souvenirs d’interne les plus...
Franck Nouchi a contribué à ce que la paternité de la découverte du virus du sida revienne définitivement à une équipe francaise. Il est aussi le...
Chouchou du grand public, Michel Cymes se voit en vulgarisateur pour tous, et considère son plateau télé comme un « super » cabinet de consultation,...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.