EMA : Lille promet un bâtiment sur mesure de 30 000 m2

Biotope : « Une ondulation de verre et de lumière dans la végétation »

VIDEO. Martine Aubry veut accueillir l’EMA à Lille. Pour l'emporter, elle a présenté mardi l’immeuble « Biotope » imaginé par les architectes Henning Larsen (Danemark) et Keurk (Lille). Les deux cabinets promettent un écrin d’exception de 30 000 m² livrable avant mars 2019.

Miroir magique au mur, qui a beauté parfaite et pure ? Peut-être la ville de Lille. Un projet de bâtiment de 30 000 mètres carrés vient ainsi d’être retenu dans le cadre d'un appel à projets pour accueillir le siège de l'Agence européenne de médicament (EMA). C’est l’annonce faite par la ville et la métropole lilloise dans un communiqué de presse commun.

Pour rappel, l'EMA, qui compte quelque 900 agents, devra déménager de Londres (Angleterre) en raison du Brexit. Mais la ville de Martine Aubry n’est pas la seule prétendante pour accueillir la prestigieuse institution. La quasi-totalité des Etats membres de l'Union européenne ont fait acte de candidature. Et le vote sur la relocalisation de l'agence aura lieu en novembre.

La promesse d'une livraison en mars 2019

Le projet sélectionné à Lille dispose toutefois de sérieux atouts. L’immeuble prénommé « Biotope » a en effet été choisi pour sa « souplesse, dans une ondulation faite de verre, de lumière et de végétation ». « A travers cette identité, notre équipe souhaite exprimer la qualité d’usage, le bien-être et l’ouverture de ce projet emblématique situé sur le site "Champ libre", entre le Grand palais et le siège du conseil régional », expliquent les deux entités.

Côté esthétique, le projet est porté par les cabinets d'architectes Henning Larsen, basé à Copenhague, et KeurK, situé à Lille. Ils se sont engagés à livrer le bâtiment dès mars 2019, soit la date butoir du retrait du Royaume-Uni de l'UE. Un critère obligatoire pour l'emporter. Les équipements du bâtiment donnent eux aussi le vertige avec un auditorium de 300 places, des espaces de travail et de détente, mais aussi une crèche. 890 agents et 3 700 experts pourraient investir ce lieu. Attention les chevilles Lille !

Pour voir les autres images du projet retenu, cliquez ici.

Source: 

Bruno Martrette-Gomez

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les quatre syndicats de biologistes (SDB, SNMB, SLBC, SJBM) appellent à une fermeture totale (toute la journée) des laboratoires de proximité, les 22...

La mobilisation reprend chez les internes

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.