Dr Emmanuel Macron : l'ordonnance des Francais

De l'autre côté du stétho'

La Fondation APRIL et l’Association des assurés APRIL viennent de publier leur baromètre santé équitable 2017. Les résultats permettent d’en savoir plus sur l’envie des Français en matière de santé.

Syndicats de médecins libéraux, hospitaliers, responsables politiques… ces dernières semaines, nombreux sont ceux à s’être exprimés sur la santé. Mais au final, que veulent les premiers concernés ? Fin avril, la Fondation APRIL et l’Association des assurés APRIL ont publié pour la 7ème année consécutive les résultats du Baromètre de la santé équitable pour tous. L’étude a été menée auprès d’un échantillon de 1000 répondants représentatif de la population française. Conclusion : les Français expriment des inquiétudes croissantes envers le système de santé.

A fond pour la prévention

Souvent laissée de côté par les politiques, la prévention est pourtant un sujet de préoccupation majeur pour nos concitoyens. A la question : « Dans quels domaines faudrait-il agir en priorité pour permettre aux Français d’être en bonne santé ? », 53 % des personnes interrogées évoquent l’alimentation et la lutte contre la « malbouffe ». Juste derrière, avec 31 % des répondants, arrive l’environnement avec la qualité de l’air, les ondes et les perturbateurs endocriniens.

En ce sens, Emmanuel Macron a évoqué au cours de la campagne présidentielle son envie de réorienter davantage le système de santé vers le préventif. Pour y arriver, il a une formule : confier enfin les tâches administratives à des non médecins. Par ailleurs, le Président de la République propose de créer un service sanitaire de trois mois pour les étudiants en santé. Au programme : dépistage, prévention et sensibilisation dans les établissements scolaires et les entreprises.

Trop de déserts médicaux

Quant à savoir qui est le plus pertinent pour les aider à prendre soin de leur santé, la réponse des patients est claire : les généralistes. Les médecins traitants obtiennent 55 % des suffrages devant les parents. Néanmoins, si les professionnels de santé sont essentiels, un certain nombre de Français regrettent qu’ils ne soient pas assez nombreux. A la question : « Quand on parle d’accès équitable à la santé pour tous, quels sont selon vous les deux principaux problèmes qui se posent ? », 40 % pointent du doigt les déserts médicaux, 40 % le manque de personnel et de moyens dans les hôpitaux et 35 % les délais d’attente pour avoir un rendez-vous avec un spécialiste.

Du côté de l’Elysée, rappelons qu’Emmanuel Macron propose de porter à 3 000 le nombre de maisons pluridisciplinaires de santé d’ici à 2022 et de favoriser les partenariats entre l’hôpital et la médecine de ville lorsque cela est possible.

A la recherche du juste prix

Dernier point soulevé par l’enquête : la santé ne serait pas totalement équitable. En effet, 52 % des sondés estiment que les soins ne sont pas au juste prix. Par ailleurs, seuls 84 % des Français interrogés jugent avoir accès à des soins de qualité. Le plus faible niveau jamais enregistré du baromètre, soulignent les enquêteurs.

Sur ce dernier point, le nouveau Président propose de passer, d’ici la fin du quinquennat, à une prise en charge à 100 % des lunettes, des prothèses dentaires et des prothèses auditives. Pour en diminuer les tarifs, il souhaite plus de transparence sur les prix et davantage de concurrence. Espérons que le Dr Emmanuel Macron tienne ses engagements car l'ordonnance des Français est chargée !

 

 

Source: 

Im`ene Hamchiche

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

En août dernier, le Samu ne s'était pas déplacé au domicile d'un quadragénaire, entrainant son décès. Un rapport fait par l'ARS  Grand Est pointe de...
Elle avait provoqué un tollé. Selon nos informations, la proposition de création d’une profession médicale intermédiaire pourrait être retoquée dans...
Malgré quelques critiques à la marge

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.