Docteur, dépêchez-vous de m’opérer, je dois retourner au bureau

Une solution indienne innovante pour que les patients ne perdent plus leur temps à se faire soigner

Le travail, c’est la santé, chantait Henri Salvador. Les Indiens semblent avoir oublié la deuxième partie de la phrase du chanteur : au lieu de ne rien faire pour la conserver, ils préfèrent rogner sur le temps de soin pour pouvoir travailler plus. C’est ainsi que l’hôpital Kohinoor, à Mumbai, vient de lancer un nouvelle offre : « le programme chirurgical court-séjour de week-end ».

Le principe ? Permettre aux patients pressés de se faire opérer le samedi ou le dimanche, de manière à pouvoir être opérationnels le lundi. « Cette option est disponible pour les familles qui éprouvent des difficultés à s’absenter du travail pour une opération chirurgicale ou un traitement », explique Rajeev Boudhankar, le vice-président de l’hôpital, dans les colonnes du « Financial Express ».

En tout, ce sont 50 interventions qui sont rendues accessibles aux malades les plus avares de leur temps, et ce aux mêmes tarifs qu’en semaine. Non content d’offrir son service aux patients, l’hôpital Kohinoor compte aussi s’adresser à leurs employeurs, rapporte le « Financial Express ». Les entreprises pourraient ainsi éviter d’avoir à supporter les trop longues absences de leurs salariés pour raison de soins.

Et dire qu’en France, on s’écharpe à propos du travail du dimanche…

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Miroir, miroir, dis moi quand sera la prochaine pandémie ! L'OMS veut créer un centre mondial de prévision des épidémies à Berlin pour ne plus...

Récupération pour une nouvelle vie. En janvier dernier, l’ONG capverdienne Cabralistes a initié le projet Xali. Son objectif ? Récupérer le matériel...

Le pays lève peu à peu ses restrictions sanitaires, pourtant il affiche le taux de décès le plus élevé de l’Europe.

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.