Des médecins veulent prescrire l'hydroxychloroquine en prophylaxie pour les soignants

Un groupe de médecins se démène pour que l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycyne soit autorisée, dans un premier temps dans le cadre d'une autorisation temporaire d'utilisation (ATU), comme traitement prophylactique pour les soignants. 

«Je suis outré que les soignants envoyés sur le front de l’épidémie de coronavirus ne soient pas protégés », explique le Dr Jean-Claude Ghaleb, initiateur d’un groupe de médecins qui cherche à promouvoir le traitement prophylactique du Covid-19 par l’hydroxychloroquine, associé ou non à l’azithromycyne, pour les soignants exposés. Depuis une semaine, le professeur Raoult de l'IHU Méditerranées vante les vertus de l’hydroxychloroquine, associé ou non à l’azithromycyne, dans le traitement de l'infection à Covid-19. C’est au cours d’une discussion, il y a une dizaine de jours, sur le fameux groupe facebook Le Divan des médecins que Jean-Claude Ghaleb, directeur médical d’une société d’assistance, a décidé de prendre le taureau par les cornes. « Par ma profession j’ai suivi l’épidémie dès ses premiers jours à Wuhan. J’ai pris contact mi-février avec l’équipe de  Didier Raoult, pour lui « vendre » mes idées de 2003 sur le recours au sauna en prophylaxie les viroses respiratoires, puis dès le 20 février, en l’entendant annoncer les résultats chinois, j’ai basculé sur l’hydroxychloroquine», explique Jean-Claude Ghaleb.
Son idée est double : lancer un grand essai pour tester plusieurs branches de posologies et combinaisons, afin d'aboutir très vite à un traitement optimal pour les soignants, puis pour les sujets-contacts, et obtenir une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) pour le traitement prophylactique du Covid-19 avec de l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycyne, à destination des soignants. Pour ce faire, Jean-Claude Ghaleb a créé un groupe Facebook fermé, vendredi 13 mars,  qui réunit à présent quelque 300 personnes. Dans un premier temps le groupe compte réunir de la littérature sur le sujet et collecter des outils scientifiques. À ce jour, Jean-Claude Ghaleb a repéré trois essais cliniques sur la prophylaxie de l’hydroxychloroquine, dont l’un en Thaïlande sur 10000 personnes et l’autre au Minnesota sur 6000 personnes, mais aucun n’est dédié aux soignants exposés. 

Soutien de 360 medics, l'UFML-S, LE BLOC...

Dans un deuxième temps, il faudra s’atteler à la mise en place des essais cliniques. À. cette fin, Grégoire Pigné, PDG de la société 360 Medics, a assuré Jean-Claude Ghaleb de son soutien : « Nous mettons à disposition notre plateforme collaborative adaptée à la médecine pour réaliser cet essai clinique », nous a confié Grégoire Pigné, joint par WUD. Une grande société spécialisée dans les essais cliniques, a garanti de prioriser ses ressources pour exécuter cet essai. Trois syndicats, dont LE BLOC (mais aussi l'UFML-S, la FMF, sont également partie prenante : « Il est urgent de voir si l’on peut tenter en prophylaxie le traitement par l’hydroxychloroquine. Nous sommes favorable à cette étude, l’aspect scientifique nous intéresse, et il faut absolument protéger les soignants, c’est une urgence absolue », explique le Dr Philippe Cuq, président du syndicat LE BLOC. La Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), soutient l’initiative. Reste à obtenir l’aval des agences compétentes et lever le financement nécessaire. Rapidement. Car il y a urgence. 

Pour tout contact : jcghaleb@gmail.com

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Comment estimer sa consommation d’alcool ? Comment faire pour la maîtriser ? Dans l’ouvrage « Je maîtrise ma consommation d’alcool », le Dr Romain...
Lors de son point presse du 26 mai, le directeur général de l'OMS Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé qu'il suspendait temporairement l'essai...
Le GH Paul Guiraud (92) est un établisement psychiatrique qui a dû se réorganiser pour contenir la progression de coronavirus chez ses patients. Le...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.