Covid-19 : déplafonnement des heures sup' à l'hôpital !

Pour faire face à l'augmentation de nouveaux cas de Covid-19 en France, le ministre de la Santé Olivier Véran a décidé de déplafonner le nombre d'heures supplémentaire en milieu hospitalier, mais aussi de faciliter l'accès à la télémédecine. 

À l’issue d’un conseil de défense organisé le 8 mars, le ministre des solidarités et de la santé Olivier Véran a annoncé de nouvelles mesures pour contenir la propagation du Covid-19, toujours au stade 2 en France. Sur le perron de l’Élysée, Olivier Véran a assuré qu’il allait signer deux nouveaux décrets pour déplafonner les heures supplémentaire en milieu hospitalier, et pour faciliter l’accès aux téléconsultations. Ainsi, l’obligation de passer par son médecin traitant pour se faire rembourser sa téléconsultation ne sera plus obligatoire. Cette décision tombe à point nommé, puisque de nombreuses plateformes de téléconsultation avaient elles-mêmes décidé d’assouplir les conditions d’accès.

Autre mesure d’importance prônée par le ministre de la Santé : le déplafonnement des heures supplémentaires, afin de «faciliter l’activité hospitalière ». Aussi, les rassemblement de plus de 1000 personnes sont désormais interdits en France. Toutefois, les manifestations, les concours ou encore les recours aux transports en commun seront autorisés. Selon les données de France santé publique, il y avait dimanche 8 mars à 15 heures, quelque 1126 cas confirmés de Covid-19 en France dont 19 décès. 
 

Par ailleurs selon une note de la direction générale de la Santé (DGS), le plan de mobilisation interne a été déclenché dans l’ensemble des établissements de santé. « Selon la situation, le déclenchement du plan blanc (niveau 2) pourra être activé, conformément au guide disponible sur le site du ministère des Solidarités et de la santé », ajoute la DGS. Les visites des patients sont limitées à une personne par visite, les visites pour mineures sont interdites, tout comme les visites pour les personnes présentant des symptômes. Dans les Ehpad, « Les visites aux résidents, sauf cas exceptionnels déterminés avec la direction de l’établissement en lien avec l’ARS, sont fortement déconseillées », et les personnes symptomatiques sont interdites de visite. Par ailleurs, un arrêté a été pris qui autorise les pharmacies d’officine mais aussi les PUI a fabriquer elles-mêmes leur propre solution hydro-alcoolique. 

 

 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Selon le SNPHARE, la reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle n'est pas systématique, et va engendrer des différentiels d'...
Le conseil scientifique Covid19 vient de rendre public un huitième avis, qui envisage de manière très probable une forte reprise de l'épidémie en...
La chambre disciplinaire de première instance de l’ordre des médecins de Champagne-Ardenne a sanctionné deux médecins qui avaient signé la tribune...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.