Com’ : Les voeux politiques d’Agnès Buzyn

Pas de trêve à la Santé

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a profité d’une visite à l’Hôpital Ambroise-Paré (AP-HP) le soir de la Saint-Sylvestre pour formuler ses voeux à l’égard de la communauté médicale. Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, elle a énoncé les chantiers à venir.

Mise en scène soignée pour les voeux de la ministre de la Santé. Aux côtés d’un sapin de Noël généreusement décoré et devant l’accueil de l’Hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt), Agnès Buzyn a adressé ses meilleurs voeux aux Français, ainsi qu’aux acteurs de la solidarité, dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.

« Je suis ici dans un hôpital », a tenu à rappeler la locataire de l’Avenue Duquesne devant une rangée de chaises roulantes. « Je souhaite également au personnel soignant une excellente année 2018 », a-t-elle indiqué en mettant en avant le quotidien des soignants. « Eux-aussi, ce soir comme tous les soirs, répondent aux appels, à la détresse, à la maladie, pour répondre aux besoins de nos concitoyens ». Et la ministre de la Santé n'a pas été la seule à avoir une pensée pour le corps médical ce soir-là. Dans ses voeux dimanche soir, Emmanuel Macron lui aussi a remercié les médecins et personnels soignants pour leur « engagement » le soir de la Saint-Sylvestre.

« L’hôpital est sous tension nous le savons »

Plus politique, et alors que la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2018 a été publiée dimanche au Journal Officiel, Agnès Buzyn a profité de l’occasion pour faire le bilan des 8 premiers mois de son exercice, notant « une année 2017 très riche, à l’hôpital comme pour la solidarité ». Après les formules de politesse, la ministre a évoqué l’avenir. « Nous allons travailler sur la réforme de l’hôpital, car l’hôpital est sous tension nous le savons », a-t-elle déclaré, rappelant dans un second temps son ambition de perfectionner « les actions de prévention pour améliorer la santé des Français ».

Enfin, Agnès Buzyn a également égrené ses politiques en faveur de la pauvreté, de la lutte contre les violences faites aux enfants et la réforme des retraites à venir. « Beaucoup de chantiers très riches nous attendent en 2018, donc j’espère que mon ministère sera au rendez-vous des besoins des Français », a-t-elle conclu. Effectivement, c’est tout ce qu’on peut lui souhaiter…

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

#MeToo : Médecine, sexe et harcèlement
Ordre et désordre

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.