Bigflo & Oli au secours du CHU de Toulouse

Après Basique, le CHU de Toulouse récidive avec un nouveau clip pour défendre l’hôpital. Dommage, de Bigflo & Oli, est détourné pour alerter sur l’état des services de l’hôpital des enfants, mais aussi en soutien aux personnels des urgences en grève.
 

« On va le sauver notre hôpital, ce serait dommage de vous laisser le couler ». Les personnels soignants du CHU de Toulouse se mobilisent une nouvelle fois en musique pour défendre leur hôpital. Après Basique, d’Orelsan, et Bella Ciao, c’est au tour de Bigflo & Oli de servir de support pour passer un message.
 
Les personnels ont en effet tourné un clip sur la chanson Dommage du duo local pour défendre en priorité l’hôpital des enfants, mais aussi l’ensemble des services pour lesquels la rentabilité est devenue le maître mot, au détriment de la qualité des soins et du bien-être des soignants.

À lire aussi : Partenaire des urgences d'Arles (clip)

En arrière-plan, épaulés notamment par la CGT, ils demandent des embauches et l’arrêt de la fermeture de lits. Pour rendre à l’hôpital de Toulouse et à tous les autres les moyens de travailler, quatre milliards d’euros seraient nécessaires, estiment les auteurs du clip. « Faisons échouer tou.te.s ensemble la logique de profit dans la santé », appellent-ils de leurs vœux.  

 

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

L’heureux élu, l’Hôpital de Bastia
Il y a maintenant plus de 30 ans, des témoignages de médecins humanitaires m’ont convaincu de faire « médecine » pour partir. Je trouvais en lisant L...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.