Une Chinoise infectée par le coronavirus est-elle entrée en France ?

Une Chinoise venant de Yuhan et atteinte de fièvre aurait déjoué les contrôles à la frontière chinoise pour voyager en France. Le ministère de la Santé indique pour sa part qu'aucun cas suspect n'a pour l'heure été repéré. 

Les réseaux sociaux commencent à s'emparer de cette histoire, déclenchée par un message posté sur le réseau social WeChat mercredi dernier. Une certaine Mme Yan, originaire de Wuhan, épicentre du coronavirus 2019, se serait vantée d'avoir pu sortir de Chine pour se rendre à Lyon, malgré sa fièvre et sa toux, qui peuvent faire suspecter une infection au coronavirus. «Ça s’est relativement bien passé, rien de particulier n’est arrivé. Légère fièvre et toux avant de partir. J’étais morte de peur, j’ai tout de suite pris des médicaments, pris ma température, et heureusement ma température a baissé, et mon départ et mon arrivée se sont passés sans accroc. En tant que passagère venant de Wuhan, je n’ai pas eu le droit à un traitement spécifique à l’aéroport», affirme Mme Yan, dans son post reproduit par Libération. Mais sur les réseaux sociaux, certains twittos ont donné l'alerte, créant un vent de panique

Jeudi l'ambassade de Chine en France a confirmé cette information, sans pour autant indiquer si cette personne est réellement infectée. "Récemment, l’Ambassade de Chine a reçu des appels et mails de plusieurs citoyens chinois, signalant qu’une femme d’origine de la ville de Wuhan a posté, dans l’espace Moments de son compte Wechat, des informations prétendant qu’elle avait des symptômes de fièvre et de toux, avait pris des antipyrétiques et réussi à passer le contrôle à l’aéroport et à entrer dans le territoire français", écrit le service communication de l'ambassade. L'ambassade poursuit en affirmant qu'ils ont pris contact avec cette personne et lui ont recommandé d'appeler rapidement le 15. Le quotidien régional Le Progrès a mené l'enquête et il semble que cette personne ne serait pas à Lyon. Ce qui explique peut-être pourquoi les hospices civils de Lyon, n'ont hospitalisé aucune personne, jusqu'à présent, suspectée d'être infectée par le coronavirus. Interrogée lors d'une conférence de presse ce jeudi à Paris, la ministre de la santé Agnès Buzyn a affirmé qu'aucun cas suspect n'avait été repéré en France. Et il n'y a, pour l'heure, aucun contrôle sanitaire aux frontières, a ajouté la DGS interrogé par Libération. Sur Twitter, au-delà d'une flopée de tweets xénophobes, les twittos dédramatisent la situation en usant d'humour : 
 

Pour rappel, les autorités françaises ont édicté une conduite à tenir à l'intention des professionnels de santé en première ligne, qui pourrait prendre en charge des personnes infectées par le coronavirus.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

On le saura vite, dit la DGOS
Cécile Courrèges, directrice générale de l’offre de soins, a indiqué jeudi dernier lors des journées nationales du Syncass-CFDT, que la décision sur...
Vous souhaitez prescrire un arrêt de travail ? Réaliser un protocole de soins ? Une déclaration « médecin traitant » ? Rien...
À l'hôpital de Mulhouse, 17 internes affectés aux urgences sont en arrêt de travail depuis lundi 30 septembre. Au CHU de Toulouse, le service des...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.