Raoult propose la suppression des repos de sécurité

Le célèbre microbiologiste marseillais, par ailleurs directeur général de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, a proposé récemmment de supprimer les repos de sécurité des anesthésistes-réanimateurs. Les représentants de la spé' lui ont répondu vertement. 

Nouvelle proposition choc du professeur Raoult. Après avoir vanté son bi-traitement à base d’hydroxychloroquine et d’azithromycine, le célèbre professeur marseillais se mêle maintenant de droit du travail, en proposant de supprimer les repos de sécurité des anesthésistes réanimateurs !! « Dès que l’on est en période de tranquillité, la réglementation augmente augmente et augmente. Et là la réglementation qui concerne les horaires de travail des anesthésistes réanimateurs est une réglementation de temps de paix, elle n’est pas utilisable en temps de crise. Pendant la première crise, des éléments de réglementation sur les récupération de garde ont été mis entre parenthèse. Je pense que lorsque l’on a ces situations de crise, même si les gens ne sont pas très contents qu’un droit acquis soit remis en cause, il faut les pondérer de manière à ce que l’on ait le personnel suffisant pour faire fonctionner ces réanimations. » Une proposition qui a scandalisé entre autres, le syndicat national des jeunes anesthésistes réanimateurs, qui rappelle au professeur Raoult que ces « repos de sécurité ne sont pas un acquis social mais bien une sécurité pour les patients et les docs », a-t-il déclaré sur CNEWS le 6 octobre. 

Frédéric le Saché, membre du conseil d’administration de la SFAR, rappelle aussi que le « repos de sécurité des anesthésistes-réanimateurs intervient après 24 heures de travail consécutif ...il n’empêche pas de travailler jusqu’à 80 heures par semaine... C’est l’hôpital qui se fout de la charité : En temps de guerre , on teste 24/24 et 7/7 ». Bref, une polémique de plus pour le Pr Raoult !!

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Selon les données du centre national de gestion, la Martinique est la plus dotée en praticiens hospitaliers en France en 2018. Mais il en va tout...
Jeunes Médecins et Action praticiens hôpital estiment que la suppression des 3 premiers échelons pour les praticiens hospitaliers (PH) « primo-nommés...
Dix lits viennent d’être fermés dans le service de neurochirurgie du Chu de Nantes. Du jamais vu ! En cause : des aides-soignants et infirmiers en...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.