Pour 75% des généralistes, le CPTS, c'est du chinois... Revue de presse de WUD

Cette semaine dans la revue de presse de What's Up Doc, harcèlement moral au CHU Nice ; texte d'Hippocrate découvert en Égypte ; nuisibles et chambres vétustes à Hôpital Timone ; des chercheurs soutiennent la grève des urgences; les trois-quarts des généralistes ne comprennent rien aux CPTS.

Hippocrate : son texte découvert en Égypte !

Regardez qui revient ! Le père de la médecine occidentale, notre cher Hippocrate ! Des restaurations dans le monastère Sainte-Catherine (Sinaï, Égypte) ont permis de découvrir des documents en grec, vieux du VIème siècle et étudiés à l'imagerie spectrale, selon le National Geographic. Ces documents ont révélé des recettes médicinales avec des herbes thérapeutiques (NON pas de l'homéopathie) qui auraient été inventées par Hippocrate lui-même.

Hôpital Timone : nuisibles et chambres vétustes

Cafards dans les chambres (vétustes), eau marron, ascenseurs dégradés, odeur d’urine, manque de matériel médical et de personnel, feuilles d’essuie-main en guise de compresses stériles, ascenseurs dégradés … À l’Hôpital Timone Enfants de Marseille, troisième Centre hospitalier universitaire (CHU) de France, parents épuisés et soignants sont au bord du burn-out et tirent la sonnette d’alarme, rapporte StreetPress.

CPTS : du chinois pour 75 % des généralistes

75 % des généralistes ne comprennent toujours pas ce que sont les communautés pluriprofessionnelles territoriales de santé (CPTS), s’est fait l’écho Egora. C'est l'un des constats d'une enquête Ifop menée auprès de 200 généralistes libéraux. Les répondants sont même 25 % à déclarer avoir "très mal compris" la notion de CPTS.

Des chercheurs soutiennent la grève des urgences

Un collectif de chercheuses et de chercheurs en sciences humaines et sociales appelle à soutenir la grève des services d’urgence et exhorte les pouvoirs publics à prendre les revendications au sérieux, dans une tribune publiée dans Libération. Selon les signataires, « l’augmentation des salaires, le paiement des heures supplémentaires, le recrutement de soignant·e·s, l’arrêt de la fermeture des lits dans les autres services constituent des mesures inévitables pour ces services en surchauffe, afin d’enrayer une spirale dont les effets dramatiques sont appelés à s’amplifier ».
 

Harcèlement moral au CHU Nice

Tentative de suicide, humiliations, violences verbales, médecins et personnel en burn-out au CHU de Nice… L’association nationale Jean-Louis Mégnien, qui lutte contre la maltraitance et le harcèlement au sein de l’hôpital public, porte des accusations sur les méthodes employées par le directeur général de l’établissement, rapporte le journal Nice Matin. Le président de cette association, Philippe Halimi, met en cause « les méthodes de management pathogènes de la direction générale à l’encontre d’une large partie des personnels: médecins, cadres de santé, personnels administratifs, incluant directeurs".

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

T'as pas la côte !
Dans notre système de santé, telle expertise ou tel acte est rigidement attribué à tel ou tel professionnel. Mais si nous voulons faire face aux...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.