Plus de six jours d’attente pour un patient aux urgences de Saint-Quentin

Le Collectif Inter-Urgences, dans un communiqué du 16 août, déplore de constater des situations catastrophiques qui perdurent dans les SAU. 

Le record d’attente pour un patient aux urgences, détenu jusqu’à la semaine dernière par le CHU de Saint-Étienne (120 heures, soit 5 jours), a été pulvérisé par les urgences de Saint-Quentin, selon un communiqué du Collectif Inter-Urgences : « À Saint-Quentin, le record de Saint-Étienne a été battu hier, avec un patient de 70 ans stagant aux urgences pendant 6 jours et 12 heures. Un record dans un contexte où la direction fait la sourde oreille sur les revendications du personnel », se désole Inter-Urgences dans un communiqué du 16 août.

Dans un hôpital du nord parisien, « sept infirmiers étaient en poste au lieu de onze », poursuit-il .Résultat, les temps d’attente avant évaluation des patients s’élève à 40 minutes, alors que les sociétés savantes évaluent que « tout patient doit être vu dans les 5 minutes suivant son entrée ». « Dans ce contexte, un patient est tombé dans le coma avant d’être vu, et a été transféré en réanimation après les premiers soins d’urgences », ajoute le Collectif. Ces exemples font dire au Collectif qu’il est un peu présomptueux de déclarer que «les situations ont été réglées localement » ». Il fait là référence aux autorités de tutelle qui se félicitent de leur prise en charge des urgences surchargées localement. La DGS a par ailleurs communiqué son propre décompte des urgences en grève et dénombre 195 services en grève, contre 218 pour le Collectif Inter-urgences. Lequel promet une rentrée de mobilisation sociale « pour remodeler un système de santé arrivé à son terme »

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Un groupe de médecins des quartiers nord de Marseille s’alarme d’une recrudescence des cas Covid-19. Il y aurait un doublement des personnes testées...
Nommée en Conseil des ministres le 24 juillet, Katia Julienne remplace Cécile Courrèges à la tête de la DGOS. 
Qui a remporté les élections professionnelles des PH ?
Les deux principales intersyndicales revendiquent la victoire aux élections professionnelles des praticiens hospitaliers. Qui dit vrai ? 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.