Pas plus de 45 admissions en réas par jour à partir du 11 mai, selon Pasteur

Dans une étude qui a fait le buz, l'institut Pasteur établit que le taux d'infection par SrasCov2 au sortir du déconfinement sera de 6%, tandis que le nombre d'admission en réas devrait baisser entre 10 et 45 par jour. 

C'est l'institut Pasteur qui le dit dans son étude Estimating The Burden of SarsCov2 in France. "Le nombre journalier d'admission en  réanimation en France devrait se situer entre 10 et 45 au 11 mai 2020", écrivent-ils noir sur blanc. Le confinement a eu un impact conséquent sur la transmission de SarsCov2, "en entrainant une réduction de 84% du nombre de reproduction du Sars-Cov-2. "En effet, le nombre moyen de personnes infectées par un cas, le nombre R0, est passé de 3,3 à 0,5 pendant le confinement. Cela a conduit à une réduction du nombre journalier d’admissions en réanimation de 700 en fin mars à 200 en mi-avril."
C'est l'une des rares bonnes nouvelles qu'il prodigue dans leur rapport, qui établit par ailleurs que le taux d'infection de la population française, du fait du confinement, est resté extrêmement bas, aux alentours de 6%. Toutefois, le taux d'infection est quasi double en Ile-de-France (12,3%) et dans le Grand Est (11,8%). 

"Ce niveau d’immunité est donc très inférieur au niveau nécessaire pour éviter une seconde vague si toutes les mesures de contrôle devaient être levées. En effet, l’immunité collective nécessaire est actuellement estimée à 70%". Si bien que, si l'on reprenait notre vie d'avant sans mise en place de gestes barrières, l'épidémie reprendrait son cours de manière aussi violente, et nous finirions pas d'applaudir tous les soir à 20 heures les soignants sur le pont... 

Cette étude montre également que le taux d'hospitalisation en France est de 2,6% pour les personnes atteintes de SarsCov2, mais ce risque passe à 31% chez les hommes atteints de plus de 80 ans. Idem pour le taux de mortalité : s'il est de 0,53% en moyenne, il atteint 13% chez les hommes de plus de 80 ans. "La probabilité de décès est 45% supérieure chez les hommes infectés que chez les femmes infectées, avec un différentiel qui augmente avec l’âge", établit aussi cette étude. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

À l'occasion de la révision des lois de bioéhtique, dont le projet de loi a été présenté en Conseil des ministres le 24 juillet dernier, WUD publie...
Tout le long de cette pandémie que l'on veut la plus courte possible, le dessinateur Antoine Chereau nous fait partager sa vision humoristique de...
Le ministère de la Santé annonce la mise en place d’un fonds de lutte contre les addictions, bien garni de 120 millions d’euros. Il absorbe le fonds...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.