Paris loge les agents de l'AP-HP

Ce mardi, la Ville de Paris a fait savoir qu’elle s’engageait auprès de l’AP-HP. Ainsi, près de 500 logements de son parc social seront prioritairement réservés aux agents des hôpitaux franciliens.  

Bonne nouvelle pour les agents de l’AP-HP : la Mairie de Paris a décidé de vous mettre bien. Par le biais d’un communiqué de presse, la municipalité de la capitale s’est engagée, ce mardi, à mettre à disposition 500 logements de son parc social au cours des trois prochaines années. Ce programme s’adresse à tous les personnels hospitaliers ayant fait une demande de logements.

« Je me réjouis que la Ville puisse ainsi participer à améliorer les conditions de vie des personnels de l’AP-HP dont je salue l’engagement et le dévouement quotidien auprès des Parisiens et des Parisiennes », affirme Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Des résultats concrets

De son côté, l’AP-HP rappelle que, dès septembre 2015, elle s’était engagée à mettre en œuvre une politique volontariste pour faciliter les débuts de la vie professionnelle des personnels. Pour ce faire, les hôpitaux franciliens ont procédé à la transformation d’anciennes résidences, à la rénovation des logements existants et à une gestion plus active des baux.  « Toutes ces actions commencent à porter leurs fruits : elles ont d’ores et déjà permis d’accroitre de 10 % le nombre de logements attribués au cours des deux dernières années », lit-on dans le communiqué.

Mais l’AP-HP ne souhaite pas s’arrêter là. « Augmenter d’au moins 1 000 d’ici 2019 le nombre de logements disponibles pour les personnels faisait partie des engagements importants que j’avais pris au moment de la nouvelle organisation des temps de travail », confie de son côté Martin Hirsch, le directeur général de l’Assistance Publique. « Cet accord passé avec la Ville de Paris contribuera à ce que cet engagement soit tenu », conclut-il. 

 

Portrait de Imène Hamchiche

Vous aimerez aussi

Suite à l’immolation par le feu d’un étudiant de 22 ans devant le Crous de Lyon ce vendredi 8 novembre, les associations étudiantes tirent la...
Presse auscultée. Un psychiatre de 71 ans comparaissait ce jeudi 17 octobre devant le tribunal correctionnel de Poitiers, accusé de s'être livré à...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.