L’ARS Paca s’inquiète de la détection de cas de Covid parmi des travailleurs agricoles étrangers

À la fin de la semaine dernière, l'ARS Paca s'inquiétait de l'apparition d'un cluster particulier de travailleurs agricoles, en provenance d'Espagne. 

Dans sa publication du 11 juin dernier, concernant le point épidémiologique en Paca, l’agence santé publique France signale 14 foyers de transmission hors Ehpad et foyers familiaux restreints, dont cinq sont encore en cours d’investigation. Selon Santé publique France, plusieurs « cas de COVID-19 ont été détectés dans des exploitations agricoles du pays d’Arles (Bouches-du-Rhône) et dans le Vaucluse. Une campagne de dépistage élargi a été mise en oeuvre afin de limiter la transmission du virus au sein de la population des travailleurs ». La dépêche du midi se fait l’écho de cette situation, en apportant une série d’informations complémentaires. Selon le quotidien régional, «Santé Publique France a ainsi identifié un cluster interrégional PACA - Occitanie particulièrement actif qui concerne avant tout une population dite de  travailleurs agricoles, résidant dans trois départements : le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône ». Et d’ajouter : « Les ouvriers résident en habitat collectif sur les exploitations agricoles ou en habitation privée en ville, décrit l'étude. [...] Ce cluster survenant au sein d’une population de taille plus importante que celle d’un établissement d’hébergement et insérée dans la communauté est surveillé avec une attention particulière."

Les travailleurs agricoles ont été pris en charge dans un centre Covid spécialement aménagé dans un Ehpad, comme en témoigne le médecin généraliste Balandrane, sur Twitter : « Préfecture et ARS ont décidé de le remplir dans le WE (le centre Covid, NDLR), et de demander aux médecins libéraux de venir examiner tout ce petit monde. Donc, apparemment il n’y a pas de médecins dans les ARS, et les équipes de contact-tracing  ne sont pas concernées. Dans la mesure où on s’était engagés lors de la création du centre d’hébergement à assurer le suivi, je suis finalement allé voir les confinés. La majorité sont asymptomatiques, fort heureusement, par contre tous rtPCR positifs ils sont hébergés jusqu’à un prochain contrôle, dont personne n’a été en mesure de me donner la date. Ce sont tous des travailleurs agricoles arrivant d’Espagne en provenance d’Amérique du Sud… Etonnant non ? »
 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le 27 mars, le professeur Didier Raoult a rendu public un nouvel essai clinique sur 80 patients qui concluent aux effets bénéfiques de l'...
Dans un récent communiqué, l'Académie nationale de médecine critique la décision du gouvernement de ne prescrire l'hydroxychloroquine qu'aux patients...
Traumato, troubles gastro et respiratoires pour les plus petits… Plus d’un quart des passages aux urgences (27 %) concernent les patients de moins de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.