La prise de RDV en ligne est bonne pour la santé de l'AP-HP

Augmentation de l'activité de l'AP-HP
Augmentation de l'activité de l'AP-HP

Les détracteurs de l'installation de Doctolib à l'AP-HP en seront pour leur frais. Selon une étude commandée par le CHU franciliien, l'installation du service de prise de rendez-vous en ligne a permis d'augmenter l'activité de l'AP-HP, de réduire le nombre de rendez-vous non honorés, tout en satisfaisant les patients. 

Est-ce un plaidoyer pour Doctolib ? L’AP-HP ne rentre dans le détail, même si l’on peut penser qu’elle est fière de ce résultat : selon une étude dont se fait l’écho l’agence de presse médicale (APM), commandée par l’AP-HP, la prise de rendez-vous en ligne au sein du plus grand CHU de France entraine une augmentation du nombre de consultations, mais aussi une baisse des rendez-vous non honorés. L’étude qui tire ce constat a été réalisée par la chaire en économie de la santé Hospinnomics. Cette chaire a suivi l’évolution de l’activité de consultation externe entre avril 2017 et mai 2018 dans deux types de service : ceux prenant des rendez-vous en ligne et ceux préférant l’ancienne méthode. 

Les résultats sont surprenants, et plaident en faveur de la prise de rendez-vous en ligne. Premier effet positif : l’activité progresse. Ainsi, un mois après l’installation du service de prise de rendez-vous en ligne choisi par l’AP-HP,  à savoir Doctolib, les rendez-vous honorés ont augmenté de 7,5%. Un an après, cette hausse est de 11%. Parallèlement, le nombre de rendez-vous non honorés diminue de 8% un mois après l’installation de Doctolib.

Last but not least, le service est plébiscité par les patients. Sans ce service, rappelle l’AP-HP, un tiers des patients de l’AP-HP auraient cherché un service ailleurs, et 85% d’entre eux le recommandent spontanément à leurs proches. Seule ombre au tableau : l’étude ne relève pas d’impact de la prise de rendez-vous en ligne sur les délais d’attente pour les nouveaux patients, pas plus que sur le nombre d’hospitalisations. 

Déployé depuis mai 2017, Doctolib est installé dans 12 hôpitaux de l'AP-HP. L'obtention de ce marché public a récemment provoqué l'ire de RDVmedicaux, une autre appli de prise de rendez-vous en ligne, qui s'est senti floué. Résultat, en novembre dernier, RDVmedicaux a porté plainte contre Doctolib auprès de l'autorité de la concurrence. La suite au prochain épisode. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le SML s’oppose au « pharmacien-censeur » dont le rôle serait de « rationner les dépenses ». À l’heure où l’Uspo (Union des syndicats de...
Agnès Buzyn désire interdire au premier semestre 2020 le cumul du statut de praticiens hospitalier avec celui d'intérimaire. Son objectif serait de...
Le Centre Ophtalmologique Paris 17 a ouvert en septembre dernier un SOS Œil, afin de prendre en charge toutes les pathologies urgentes concernant les...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.