Innovation : quand le pacema(coeur) fond…

Presse auscultée. Récemment, des chercheurs américains ont développé un pacemaker qui se dissout dans les fluides internes. Une innovation étonnante, décryptée par Futura-Sciences, qui pourrait permettre de limiter drastiquement les risques liés à l’extraction.

Petit tremblement de terre sur la planète cardiologie. Très récemment, une équipe de chercheurs des universités de Northwestern et George Washington aux États-Unis a mis au point une petite révolution médicale. « Pour la première fois, des scientifiques ont mis au point un pacemaker qui se dissout dans l'organisme en quelques semaines », relate Futura-Sciences qui s’est fendu d’un papier sur le sujet.

Au programme concrètement ? Un dispositif médical qui présente de nombreux atouts. Très fin, cet outil sans batterie ni fil est composé d’une simple électrode contrôlée par une antenne externe. « Les deux échangent grâce à la communication en champ proche, la même technologie utilisée pour les paiements sans contact », résument nos confrères. Un appareil légèrement outillé qui permet donc à son point fort de rayonner. « Le tout est composé de matériaux biocompatibles qui se dissolvent dans les fluides biologiques en cinq à sept semaines, et sont évacués par les voies naturelles », détaille Futura-Sciences.

Pensé pour les patients qui ont besoin d’une assistance cardiaque de courte durée, cet outil présente l’avantage non négligeable de limiter drastiquement les risques liés à l’extraction d’un pacemaker. « Nos stimulateurs cardiaques transitoires sans fil surmontent les principaux inconvénients des dispositifs temporaires traditionnels en éliminant le besoin de sondes percutanées pour les procédures d'extraction chirurgicale, offrant ainsi la possibilité de réduire les coûts et d'améliorer les résultats des soins aux patients », s’enorgueillit John A. Rogers, responsable du développement du pacemaker. Pour en savoir plus, c’est par ici !

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

S’orienter dans le système de santé est devenu un "parcours du combattant" pour les patients, selon une note publiée par l'Institut Montaigne, ce...

L’utilisation de l'IA crée toujours son lot de questionnements. À l’Université de la e-santé, l’heure était au débat sur son implantation dans nos...

Les données de santé valent de l’or, comment les protéger ? A l’Université de la e-santé, des experts ont débattu autour de la cybersécurité.

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.