Grand débat : que veulent les (médecins) français ?

La consultation lancée par Action praticiens hôpital (APH) et Jeunes médecins a rendu ses premiers résultats. Attachement à l’hôpital et ses soignants, revalorisation des salaires, mais aussi rejet des mutuelles font partie des revendications des participants.
 

La santé est absente du grand débat national. C’est le constat établi par Action praticiens hôpital (APH) et Jeunes médecins, qui ont décidé de lancer leur propre plateforme citoyenne. Ce lundi 8 avril, ils ont dévoilé les premiers résultats de la consultation ouverte aux médecins, aux autres soignants, mais aussi à tous les citoyens.
 
« Ce qui ressort, c’est un attachement fort à l’hôpital, aux soignants et au budget de l’assurance maladie », résume Renaud Péquignot, vice-président d’APH. « La revalorisation des salaires de tous les soignants et l’augmentation du budget de l’hôpital ont également été fortement plébiscitées ».

1000 participants, 8000 contributions

Dans le détail, c’est une centaine de propositions qui ont été soumises au vote. Offre de soins, situation des professionnels de santé, protection sociale avaient été avancées comme grands thèmes par les organisateurs du débat, et d’autres ont pu s'y ajouter. Une boîte à idées permettait également d’émettre des propositions libres.
 
Au dernier recensement effectué avant la présentation des résultats, la plateforme avait réuni 8080 votes en provenance de plus de 1000 participants uniques. Un peu moins de la moitié des votants sont des médecins, environ 15 % sont des professionnels de santé non médecins, et le reste - plus d’un tiers - sont des citoyens qui ont souhaité participer au débat, indique Renaud Péquignot.

Management, effectif… thunes

« La participation des soignants dans la gouvernance hospitalière a été fortement plébiscitée », poursuit le gériatre. La proposition visant à s’appuyer davantage sur les équipes médicales et paramédicales au sein des unités de soins a ainsi été validée à plus de 97 %.
 
Même succès pour le constat établi par APH, à savoir le fait que la dégradation des conditions de travail matérielles et humaines nuit à l’attractivité de l’hôpital. Pour y remédier, les votants ont plébiscité l’augmentation des effectifs des équipes de soins, une meilleure gestion du temps de travail, en accord avec les normes prévues, mais aussi des budgets fixes pour la formation continue.
 
Les rémunérations, bien sûr, font aussi partie des revendications. APH souhaite une revalorisation pour combler une partie du déficit par rapport au privé et à la médicale européenne, mais aussi valoriser le travail de nuit et le weekend. Une proposition visant à ramener les gardes de 24 heures à 12 heures a également recueilli 100 % de votes positifs.

CC les radiopharmaciens

Sur un volet plus grand public, la consultation a permis de valider un attachement profond à la sécurité sociale, et un certain rejet des mutuelles. Plus de deux tiers des réponses à la proposition visant à supprimer les mutuelles obligatoires pour les entreprises étaient franchement positives. Celle visant une interdiction des publicités pour les mutuelles, « payées au final par les cotisants », a eu un franc succès, avec plus de 90 % de plébiscite. Même réussite pour l’idée d’une complémentaire santé gérée par la sécurité sociale.
 
Une proposition supplémentaire émise par un participant a, elle aussi, séduit à la quasi-unanimité : un remboursement à 100 % par l’assurance maladie…
 
Enfin, petite dédicace aux radiopharmaciens qui se sont incrustés dans le game, via la boîte à idées : son syndicat national propose la présence d’un pharmacien dans les centres libéraux de médecine nucléaire. Avec une participation massive au regard du sujet, et en comparaison avec les autres posts. Les radiopharmaciens auraient-ils quelques difficultés à trouver des postes ? C’est bien tenté, mais vous êtes un peu grillés. ;)
 

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

Couloir sombre
Le récent décès d’une femme de 55 ans aux urgences de Lariboisière (AP-HP) a mis en lumière la situation délicate des urgences parisiennes. D’après...
Par WUD
On le sait, l’hôpital est un écosystème dans lequel évoluent divers corps de métiers… et personnalités ! Et dans cette jungle hospitalière, le...
En pleine concertation avec la DGOS sur l’évolution de l’exercice hospitalier, les syndicats demandent une pause et l’ouverture de négociations sur...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.