Faïza Chaib, de la pneumo aux maillots écolos

Amoureuse de l’océan, le Dr Faïza Chaib, pneumologue à Lormont dans la région de Bordeaux, s’est inspirée de ses voyages pour lancer Opuhi Swimwear, une ligne de maillots de bains respectueuse de l’environnement. Entretien.

Opuhi. Comme la rose de Tahiti. A 36 ans, Faïza Chaib, pneumologue, s’est lancée dans une nouvelle aventure. Celle de l’entreprenariat.

« J’ai vécu en Nouvelle Calédonie, on vit au rythme du soleil, de la mer, tout le monde fait du surf, de la plongée, on passe beaucoup de temps dans l’eau. L’idée de créer une marque inspirée de l’océan pacifique, est venue assez naturellement », se souvient Faïza Chaib. « J’aime beaucoup voyager et découvrir sur place les petits créateurs locaux. Donc l’idéal pour moi c’était de créer une marque de maillot faite en France et éco responsable ».

L’environnement au cœur du projet

En effet pour sa marque, Faïza Chaib a souhaité créer quelque chose en accord avec ses valeurs. Tout est fait en France. Seul le nylon est exporté d’Italie, « car il n’y a pas de filature de nylon recyclé en France », précise la pneumologue-entrepreneure.

Un engagement important qui là encore, prend racine dans ses voyages. « On a beaucoup voyagé en Asie avec mon compagnon, on a vu l’effrayante pollution plastique dont les océans souffrent. C’est un plus d’avoir une matière respectueuse de l’environnement. Il s’agit d’un nylon recyclé à base de plastique marin, c’est une matière recyclable à l’infini. C’est une marque de respect pour la vie marine. On peut créer de nouvelles choses sans utiliser de nouvelles ressources. »

Idem côté production. Opuhi Swimwear, c’est peu de stock pour chaque collection, un système de précommande pour limiter la production et la fabrication de pochettes avec les chutes de tissus restants.

Faïza Chaib fait ses études entre Bordeaux et Toulouse puis un poste de cheffe de clinique à Paris, dans un service de transplantation pulmonaire. Un poste « très enrichissant mais très prenant ». Passionnée de plongée sous-marine Faïza Chaid a l’habitude de partir aux quatre coins du monde dès qu’elle en a l’occasion. Après quelques temps à travailler à l’hôpital en Nouvelle Calédonie, elle exerce aujourd’hui en libéral à Lormont.

Confinement et créativité 

Comment passe-t-on de la pneumologie au design de maillots de bain ? Si l’idée lui trottait dans la tête depuis quelques années déjà, le projet a pris le temps de mûrir. Et finalement, c’est la période de confinement qui aura été décisive pour se lancer. « C’est paradoxal car c’est une période où il y a eu beaucoup de travail. La clinique attenante à mon cabinet a ouvert une unité Covid. Mais j’avais l'habitude de faire beaucoup d’activités après le travail, notamment beaucoup de sport, du surf, de la course à pied et d’un coup je ne faisais plus rien de tout ça, je n’avais plus aucune activité en dehors du travail, et là j’ai commencé à vraiment me pencher sur ce projet.» Bon timing donc pour cette amatrice de nouveaux défis.

Et cette nouvelle aventure ne la déçoit pas. « Je dessine les maillots de bain, je choisis les coloris, les imprimés, je suis en contact avec tous les partenaires. Mais je gère également les commandes, la communication, notamment sur les réseaux pour communiquer autour de la marque. Le rôle d’entrepreneure signifie aussi porter des casquettes auxquelles je n’aurais pas pensé ! ».

Et pour la suite ? « J’ai envie de créer une autre collection, de faire en sorte que ça prospère, continuer à allier mes deux passions, la médecine et la création de mes maillots. »

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Une spé aussi bien choisie que jalousée. Chaque année, la chirurgie plastique et reconstructrice remporte les suffrages des internes. Et...

Spécialisé dans la chirurgie de l’endométriose, Benjamin Merlot, niché au cœur du centre spécialisé de la clinique Tivoli-Ducos à Bordeaux, effectue...

Après son diplôme ou une médaille, Gabriel Bordier semble passer son temps à courir. Et pour cause, cet étudiant en médecine est également membre de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.