Clara De Bort prend en main l’ARS de Guyane

La directrice d’hôpital Clara de Bort, bien connue de nos lecteurs, a été nommée hier en Conseil des ministres directrice générale de l’agence régionale de santé de Guyane. Elle occupait précédemment les fonctions de cheffe de la réserve sanitaire à santé publique France depuis février 2014. Diplômée de l’institut d'études politiques de Bordeaux, ainsi que de l’école nationale de santé publique (ENSP) devenue depuis l’École des hautes études en santé publique (EHESP), Clara De Bort a été directrice adjointe du centre hospitalier des Pyrénées, et directrice des ressources humaines du groupe Pellegrin au CHU de Bordeaux entre 2007 et 2009.

Clara De Bort a ensuite rejoint les cabinets ministériels en tant que conseillère des anciens ministres Roselyne Bachelot et Xavier Bertrand entre 2010 et 2012, au moment où se mettait en place la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST). Avant d'intégrer la réserve sanitaire, elle aura été cheffe du département de la stratégie et des ressources de la direction générale de l’offre de soins (DGOS).

Clara De Bort est par ailleurs secrétaire générale du think tank #leplusimportant dirigé par Mathias Dufour, qui fut un temps directeur de cabinet adjoint de la ministre Roselyne Bachelot. Ce Think tank a formulé une série de recommandations portant sur l’impact de la révolution numérique sur les professions de santé. Ses propositions sont détonnantes, comme la réduction de la durée des études de médecine, ou encore la suppression de certains actes techniques médicaux, qui seront réalisables par des robots. Nous aurons l’occasion de revenir plus avant sur ces propositions. 

Par ailleurs, le Dr Jérôme Viguier, actuellement directeur du pôle santé publique et soins à l'Institut national du cancer (Inca), est nommé directeur général de l’ARS Martinique, et Philippe de Mester, préfet de la Somme depuis 2016, est nommé à la tête de l'ARS Paca. Ceux deux nouveaux directeurs d'ARS prendront leurs fonctions le 15 janvier prochain. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

 

Vous aimerez aussi

guerre war médecins remplaçants intérimaires Agnès Buzyn

Le Dr Lynda Darrasse, présidente du Syndicat national des médecins remplaçants des hôpitaux (SNMRH), a indiqué au « Quotidien du...

territoire
À partir de la rentrée 2019, 200 postes d’exercice mixte et autant de postes salariés seront proposés pour remédier aux problèmes d’accès aux soins.
Si vous optez pour les téléservices, vous aurez droit à une aide financière pour vous accompagner dans l’aménagement de votre structure. La...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.