Cas de contamination en hausse : l’ascension continue

Santé Publique France a publié hier soir son point épidémiologique hebdomadaire sur l’épidémie de coronavirus. En semaine 47, la progression de l’épidémie bat son plein.

Le ton est donné. Cela fait désormais plusieurs semaines que le bilan épidémiologique de Santé publique France est porteur de mauvaises nouvelles.

Et pour cause, le taux d’incidence est en pleine flambée. Avec une hausse 61% en semaine 47, il atteint 311 cas pour 100 000 habitants (vs 194 en S46). « En moyenne, près de 30 000 cas étaient diagnostiqués par jour », précise l’institution.

Les recours aux soins pour suspicion de COVID-19 grimpait en flèche aux urgences avec une hausse de 48% dans toutes les classes d’âges. « Le nombre de nouvelles hospitalisations était en forte hausse (4 212, +35%) tout comme les admissions en soins critiques (967, +37%) (données non consolidées). Au 30 novembre, 10 310 patients COVID-19 étaient hospitalisés, dont 1 837 en soins critiques », poursuit SPF.

En France métropolitaine, le taux d’incidence dépassait les 300 pour 100 000 habitants dans neuf régions. « Les taux les plus élevés étaient observés en Provence-Alpes-Côte d’Azur (417, +71%), AuvergneRhône-Alpes (392, +80%) et Corse (386, +26%). Seule la Normandie gardait un taux inférieur à 200 (179, +49%). »

En Outre-mer, le taux d’incidence était toujours en hausse à La Réunion avec +14%. Le taux de nouvelles hospitalisations était stable. « En Martinique, le taux d’incidence restait élevé malgré la baisse très importante du dépistage en lien avec les mouvements sociaux. Le taux de nouvelles hospitalisations était élevé et toujours en hausse. »

Du côté des variants, si Delta maintient son monopole avec 99,8% des virus séquencés, un nouveau challenger a fait son entrée dans la course, avec l’arrivée du variant Omicron sur le territoire. « Au 02 décembre à 16h00, (il) a été détecté dans huit prélèvements en France. »

Sur le front vaccinal, au 30 novembre :

  • « 77,4% de la population totale avait reçu au moins une dose de vaccin et 75,8% était complètement vaccinée ;
  •  Chez les 65 ans et plus, la couverture vaccinale de la dose de rappel s’élevait à 42,9%. Elle atteignait 78,5% lorsqu’ils étaient éligibles ;
  • Entre le 1er septembre et le 30 novembre, 76% des patients de moins de 65 ans hospitalisés en réanimation n’étaient pas vaccinés, ou l’étaient incomplètement ;
  • 34% des patients de plus de 65 ans étaient vaccinés, mais ceux qui avaient reçu une dose de rappel ne représentaient que 1,4% des cas. »
Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Les services de Matignon ont compris la douleur de l’hôpital de Laval en Mayenne. C’est 80 millions d’euros qui vont lui être alloués pour pallier la...

Le trou de la Sécu

Après les déficits records provoqués par le Covid, la Sécurité sociale "ne reviendra vraisemblablement pas à l'équilibre avant 2030", a estimé...

Derrière la carte postale, le drame. Les services hospitaliers de la Réunion sont sous forte tension au moment où l’île est balayée par la déferlante...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.