Benoit Blaes, nouveau président du SNJMG

Lors de sa dernière assemblée générale, le SNJMG en a profité pour élire un nouveau bureau, et un tout nouveau président, Benoit Blaes. 

Comme chaque année, le SNJMG a tenu son assemblée générale - ce 23 novembre cette année - et « a décidé d’une nouvelle organisation du syndicat pour l’année à venir », selon son communiqué de presse. Benoit Blaes (remplaçant) remplace au poste de président du syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) Sayaka Ogushi (installée et MSU), qui hérite de la trésorerie, tandis que Francesca Stella (interne) est élue secrétaire générale. Joint par WUD, le nouveau président du SNJMG, Benoit Blaes, explique ces changements par « une volonté pour l’ancienne présidente de rester active, tout en actant d’un changement de stratégie du syndicat ».

Nouveaux modes d'action

En clair : le SNJMG « veut diversifier les modes d’action pour avoir des résultats ». Ainsi, le syndicat des jeunes généralistes se fixe cinq objectifs : « l'accès aux droits et à la santé des personnes étrangères et/ou précaire; la prise en compte et la lutte contre les risques psycho-sociaux concernant les soignant-e-s; la dénonciation et la lutte contre toutes formes de discrimination dans les milieux médicaux ; la réappropriation par les soignant-e-s et les patient-e-s des enjeux et outils du numérique en santé ;et, bien sûr, la promotion de l’indépendance en médecine », détaille le communiqué de presse. « Nous allons nous mobiliser pour les patients AME et CMU en développant des plaidoyers médiatiques et politiques. Aussi il faut que le numérique en santé serve les soignants et les patients. Sur les risques psycho-sociaux il faut considérer les causes structurelles et non pas seulement les conséquences. Pour ce qui est de l’indépendance en médecine, nous voulons faire appliquer la charte des doyens qui pour le moment n’est appliquée nulle part. Elle stipule entre autres que dans les services où sont accueillis les étudiants, il ne doit pas y avoir de visiteurs médicaux », abonde Benoit Blaes. Interrogé sur le partenariat signé avec le syndicat Jeunes médecins, Benoit Blaes se dit prêt à l’évaluer en considérant que ce partenariat doit servir « l’intérêt collectif, des soignants et des patients ». 
 

Les chargé-e-s de mission

Discriminations en Santé & Réseaux sociaux
Julien ARON
(Remplaçant)
membre associé

Internet et Outils numériques 
David AZERAD
(Installé)

Indépendance professionnelle & Réseaux sociaux
Emmanuelle LEHBAR
(Interne)

Privés de thèse
Arnaud DELOIRE
(Interne)

Remplacement
Thomas LE BERRE
(Installé)

Réseaux sociaux
Pierre MARTIN
(Installé)
membre associé

Enseignement MG (CCU et MSU)
Sayaka OGUCHI (Installée)
Santé mentale
Florian PORTA BONETE
(Interne)
membre associé

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

La FHF fait sa rentrée
Vous êtes neurologue ? Atteint.e. d'héliotropisme ? L'unité neurovasculaire du CHU de Nice est fait pour vous. Elle recherche un assistant en CDD et...
La mobilisation pour défendre l’hôpital public et les retraites a été massive dans la plupart des régions de l'hexagone. Tour de France des...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.