Un médecin et trois soignantes du CHU de Rennes portent plainte pour agression

Alors que les urgences du CHU de Rennes ont rejoint le mouvement de grève des SAU le 23 mai dernier, le syndicat Sud santé sociaux d’Ille-et-Villaine déplore une nouvelle agression contre médecin et soignants lundi 10 juin, dans un communiqué.  «  À 9h15, l’équipe des urgences a dû faire face à une agression physique d’une  grande violence de la part d’une jeune patiente », relate le syndicat.

Les victimes : un médecin, deux aides-soignants, et une infirmière. Elles ont déposé plainte au commissariat de Rennes. Toujours d’après le syndicat Sud, cinq agents de l’équipe du service de sécurité ont été néccessaires pour maitriser cette patiente, aidée de quatre autres soignants. « La violence qui s’est produite aujourd’hui fait partie des situations de violence auxquels sont confrontés quotidiennement les personnels soignants’" 

Rappelons que le mouvement social qui touche maintenant 95 services d’urgence a été motivée par des agressions contre des soignants à l’hôpital Saint-Antoine (AP-HP), entre janvier et mars 2019. « En grève depuis plusieurs semaines à Rennes comme dans toute la France,  les personnels dénoncent ces situations de tensions générées bien souvent par des délais de prise en charge trop inadaptés », ajoute Sud santé. En guise de solutions, le syndicat rappelle que « c’est la capacité d’accueil, de prise en charge, et les effectifs soignants et médicaux qui doivent être remis à niveau »

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Il vaut mieux prévenir que guérir !
Dés le départ… Sinon c'est trop tard !
Qui veut peser sur la présidentielle ?

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.