Rosp à 4556 € : l'assurance maladie contredit la FMF

La FMF avait annoncé une Rosp "adulte" à 4556 euros contre 4915 euros l'an dernier. L'assurance maladie contredit les informations de la FMF. 

La Fédération des médecins de France, dans un communiqué de presse, avait alerté sur le moindre niveau de rémunération de la rémunération sur objectif de santé publique (ROSP) cette année. En moyenne nationale, selon la FMF, la ROSP sur la patientèle adulte en 2019 serait de 4 556,25 euros (contre 4915 euros l'an dernier) et de 296,69 euros pour la patientèle pédiatrique, soit un total de 4852,94 euros. « La Cnam a publié sur Ameli les chiffres de la ROSP 2020, du moins les chiffres des réalisations d’objectifs, individuels, et en moyenne régionale et nationale, et une partie des éléments structure », écrit la FMF.

Qui déplore une quasi stabilité de la Rosp, en termes financiers. Même si les objectifs de prescription de génériques semblent atteints. Par ailleurs, « la couverture de la vaccination anti-grippale passe de 55,3% à 56,4% pour les plus de 65 ans, de 33,3% à 34,9% pour les sujets à risque ; clairement la généralisation de la vaccination par les pharmaciens n’a pas entraîné une augmention TRÈS significative de la couverture vaccinale », regrette la FMF. Mais les indicateurs de prévention semblent reculer. En termes financiers, le forfait structures a été réévalué, même si, en 2019, de nombreux médecins n’ont pas pu percevoir ce forfait, faute d’avoir pu mettre à jour leur logiciel de télétransmission en version 1.40 add.6. « Un manque à gagner de 1700 à 4800 euros », analyse la FMF.

Étonnement de la FMF

L’assurance maladie ne partage pas ce constat et « s’étonne que la FMF puisse d’ores et déjà faire des annonces sur la Rémunération sur objectifs de santé publique de 2020. En effet, les indicateurs concernant les 95 000 médecins éligibles sont actuellement en cours d’analyse, à la fois à partir des données de facturation pour les indicateurs calculés et sur les déclarations effectuées par les médecins eux-mêmes ». Donc, toujours selon l’assurance maladie, il semble difficile d’affirmer que « les résultats de la ROSP diminueraient ou resteraient stables ». Les résultats consolidés devraient être présentés dans un premier temps aux représentants des médecins le 11 mars, et une version exhaustive sera rendue publique lors de la seconde quinzaine d’avril. « C’est pourquoi il est aujourd’hui prématuré de tirer, à partir de données partielles », conclut la sécu. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Bilan d’un mois de questionnements sur le syndicalisme
Nous qui avons un parcours si différent des autres, une formation si intriquée À notre métier, existe-t-il bien réellement une place pour le...
Le SML et l'Unocam notamment !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.