Le retard pris dans les activités chirurgicales ne sera pas rattrapé avant 2021

Les Académies nationales de médecine et de chirurgie estiment qu'il faudra au bas mot 14 mois pour rattraper le retard pris dans les activités chirurgicales, du fait de l'activation du plan blanc. 

C’est un cri d’alarme que lance l’Académie nationale de chirurgie, de concert avec l’Académie nationale de médecine. Dans un communiqué, les deux Académies calculent que, du fait de la pandémie et de la mise en place du plan blanc le 13 mars dernier, « 85% des 7,2 millions d’interventions chirurgicales programmées chaque année en France ont été reportées, soit près d’1,1million d'actes ». Plutôt que de mettre l’accent sur les conséquences sanitaires de ces reports de programmation, l’Académie nationale de chirurgie pointe du doigt les conséquences économiques d’un tel report. Ainsi, un grand nombre d’établissements de santé privés ont eu recours au chômage partiel, « en plus des 800 000 professionnels sanitaires aidés par le fonds de solidarité ».
 

Récession

La France est en récession, de l’ordre de 20% pour le deuxième trimestre, et la déprogrammation des activités chirurgicales participent de cette récession. Selon une étude datant de 2004, la chirurgie orthopédique et traumatologique générait en France un chiffre d’affaires annuel de 12,5 milliards d’euros, avec une valeur ajoutée de 6,7 milliards d’euros. Le poids de cette chirurgie peut être estimé à 2,5 % du PIB. Pour rattraper les déprogrammations orchestrées pendants le confinement, il faudra 14 mois et ce n’est qu’en 2021 que l’on reviendra à la normale. Mais si l’attente se prolonge,  alors il faudra attendre 21 mois. Les Académies demandent donc : 

- une reprise progressive de l’activité chirurgicale sans tarder

- la poursuite de la séparation des filières Covid + et Covid -

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Pour faire face au manque de médecins, une partie des hôpitaux se tournent vers l'intérim. Un marché lucratif pour les boites d'intérim comme pour...
À la suite des démissions des chefs de service ou des chefs d’unité fonctionnelle de l’AP-HP, Martin Hirsch, le directeur général de l’Assistance...
Le délicat exercice de la chirurgie obstétrique

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.