Guadeloupe : Le CHU de Pointe-à-Pitre prend feu

La vétusté vous salue

Hier après-midi, en début de soirée heure hexagonale, un incendie s’est déclaré au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. La question de la vétusté de l’établissement se pose.

72 sapeurs-pompiers étaient toujours à pied d’oeuvre cette nuit pour mettre fin à l’incendie qui s’est déclaré dans un local technique du CHU de Pointe-à-Pitre. Le feu a démarré à l’étage technique et « concerne un groupe électrogène et des stocks de matériel et de fournitures », précise la préfecture de Guadeloupe dans un communiqué.

Un hôpital de campagne bientôt déployé

L’incendie a été maitrisé à minuit, soit 9 heures après son déclenchement. Les premiers services évacués ont été la maternité et la réanimation. Puis les Urgences et pas moins de cinq étages du CHU. Le plan blanc activé, de nombreux patients ont été évacués et déplacés au fur et à mesure, selon la gravité de leur pathologie, dans les autres hôpitaux de l’île. En tout, ce sont 450 patients qui ont été évacués hors du CHU, selon les chiffres de son directeur général Pierre Thépot, cité par APM.

Pour les nouveaux patients qui ne peuvent être accueillis à Pointe-à-Pitre, des transferts sont prévus sur l’île soeur de la Martinique. Cela concernait mercredi matin « une dizaine de patients, transportés par avion militaire avec une équipe du CHU ». Avant la remise en état du centre hospitalier, « un hôpital de campagne arrivera de l’Hexagone et sera déployé en Guadeloupe dans les prochains jours », explique la préfecture.

« C’est vrai que cet hôpital est vétuste »

Pour Diane, interne en médecine générale au CHU présente sur les lieux, l’incendie est la « conséquence d'un hôpital vétuste et laissé à l’abandon », décrit-elle sur Twitter. « C’est vrai que cet hôpital est vétuste (…), nous connaissons des hôpitaux qui sont plus vétustes, c’est une question d’entretien (…) mais on ne peut rien qu’attendre la construction du nouveau CHU », assume Ary Chalus, président de la Région Guadeloupe, interrogé par nos confrères de Guadeloupe 1ère. Rassurant.

En effet, un nouveau centre hospitalier doit sortir de terre aux alentours de 2022. « Aucune victime à déplorer grâce au professionnalisme et au sang froid des secours, pompiers et pros de santé que je salue et remercie », a déclaré sur Twitter la ministre de la Santé mercredi matin, saluant au passage « l’évacuation réussie ». Agnès Buzyn se rendra sur place dès jeudi, selon Josette Borel-Lincertin, présidente du département de Guadeloupe et du Conseil de surveillance du CHU, pour « dresser un état des lieux » après l’incendie. Les circonstances exceptionnelles et la visite de la ministre pourraient donner un coup d'accélérateur à la construction du nouveau CHU. En attendant, soignants et patients vont devoir prendre leur mal en patience...

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La ministre ouvre les hostilités estivales
La médiation pour prévenir les conflits hospitaliers.
En juin prochain, le décret sur la création d'une médiation dans les établissements publics de santé sera publié. Ce dispositif aura pour tâche de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.