Considéré comme un service de dépannage, un médecin se prend un PV !

Le docteur Garrigou-Grandchamp est colère. Alors qu'il se rendait à une visite à domicile, il a été verbalisé comme "une société de dépannage urgent". Résultat, il s'est fendu d'un courrier énervé au maire de Lyon, Gérard Collomb himself. 

Le docteur Garrigou-Grandchamp, médecin généraliste à Lyon et élu de la Fédération des médecins de France (FMF) ne décolère pas. Alors qu’il sortait du domicile d’un de ses patients handicapés, au cours de sa tournée de visite à domicile, le médecin lyonnais a eu la désagréable surprise de constater qu’on venait de le verbaliser, en janvier dernier. Du coup, ne se laissant pas faire, le Dr Garrigou-Grandchamp s’est fendu d’un courrier au maire de Lyon, Gérard Collomb en personne. « Je reviens vers vous comme nous l’avions fait précédemment avec vos services pour ce problème de stationnement des professionnels de santé », écrit-il, énervé. Car ce n’est pas la première fois que les médecins se font verbaliser pendant leur tournée à Lyon. 

 

PV de dépanneurs d'urgence

Le 8 octobre dernier, Marcel Garrigou-Grandchamp avait déjà interpellé par missive le maire de Lyon : « En permettant le maintien de leurs patients au domicile, les professionnels de santé font faire de substantielles économies à la société (assurance maladie, mais aussi collectivité territoriales…) et assurent par là une mission de service public. Vous comprendrez alors pourquoi il parait choquant qu’ils doivent s’acquitter d’une taxe de stationnement pour cette mission d’autant plus qu’ils payent déjà au travers de la CFE un impôt « pour avoir le droit de travailler » à destination des collectivités locales. »  Car un arrêté du 21 décembre 2016 signé de la mairie de Lyon plaçait les professionnels de santé en fin de liste des dépanneurs d’urgence et leur imposait ainsi une taxe d’exercice ! Là, rebelote ! Le docteur Garrigou-Grandchamp a eu la surprise de lire au dos du PV que lui a adressé la mairie qu’il était assimilé à une « société de dépannage urgent » Et de rappeler que « les professionnels de santé assurent le maintien à domicile des patients les plus fragiles […] la posture de la mairie est une complexification de leur exercice apte à dissuader les jeunes professionnels à pratiquer cet acte essentiel à la population »

Stationnement gratuit à Paris

 

De nombreuses grandes villes ont décidé ce rendre payant le stationnement des médecins. A Lille Martine Aubry avait imposé un forfait annuel de 750 euros ramené finalement à 300 euros en janvier 2016. À Paris, en juillet 2017, deux cartes de stationnement ont été créées à l’intention des médecins libéraux. L’une, d’un montant de 45 euros, permet le stationnement pendant 24 heures sur les emplacements payants dans les 4 zones de stationnement résidentiel. L’autre autorise le stationnement gratuit pour les praticiens effectuant des visites à domicile. Comme quoi d’une ville à l’autre, les médecins ne sont pas forcément tous considérés comme des dépanneurs !

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Plus d'un médecin sur deux est victime de burn-out, nous dit-on...
Retour sur une opération transparence
La CNAM est aux anges !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.