Combien sont payés les médecins, internes et infirmiers réquisitionnés ? 

Un récent arrêté précise le montant des indemnisations des médecins, internes et infirmiers réquistionnés. 

Depuis le 23 mars denier la France vit sous le régime de l’état d’urgence sanitaire et cela a au moins une conséquence : les établissements de santé, mais aussi le personnel médical ou paramédical peut être réquisitionné. Comme la République est bonne fille, ces réquisitions sont rémunérées, tout de même. Un arrêté publié au Journal officiel du 29 mars précise le montant des indemnisations versées. 

Pour les médecins libéraux réquitionnés, l’indemnisation forfaitaire horaire brute est de 75 euros entre 8 heures et 20 heures, et 112,50 euros entre 20 heures et 23 heures, ainsi qu’entre 6 heures et 8 heures, puis peut s’élever à 150 euros entre 23 heures et 6 heures tout comme les dimanche et jours fériés. 

Pour les médecins retraités et sans activité professionnelle c’est pas la même chanson. L’indemnisation est de « 50 euros entre 8 heures et 20 heures, 75 euros entre 20 heures et 23 heures et de 6 heures à 8 heures et 100 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que les dimanches et jours fériés ». Le tarif est le même pour les médecins salariés des centres de santé, « les médecins du ministère de l'éducation nationale, les médecins exerçant dans les services départementaux de protection maternelle et infantile, les médecins salariés d'un organisme de sécurité sociale, notamment les médecins-conseils de l'assurance maladie, ainsi que les autres médecins exerçant en administration publique, notamment les médecins inspecteurs de santé publique ». 

Côté infirmiers libéraux l’indemnisation est bien moindre que pour les médecins libéraux : « 36 euros entre 8 heures et 20 heures, 54 euros entre 20 heures et 23 heures et de 6 heures à 8 heures, et 72 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que les dimanches et jours fériés ». Mais le tarif d’indemnisation baisse pour les infirmiers retraités et sans activité : elle est de « 24 euros entre 8 heures et 20 heures, 36 euros entre 20 heures et 23 heures et de 6 heures à 8 heures, et 48 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que les dimanches et jours fériés ». Même tarif pour les infirmiers des centres de santé, des établissements thermaux, de l’éducation nationale, des services départementaux de PMI, d’un organisme de sécurité sociale. 

Pour les internes, l’indemnisation forfaitaire horaire brute est fixée à 50 euros entre 8 heures et 20 heures, 75 euros entre 20 heures et 23 heures et de 6 heures à 8 heures et 100 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que les dimanches et jours fériés. Pour les étudiants ayant validé la deuxième année du deuxième cycle des études de médecine, l’indemnisation est fixée « à 24 euros entre 8 heures et 20 heures, 36 euros entre 20 heures et 23 heures et de 6 heures à 8 heures et 48 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que les dimanches et jours fériés ». Pour les autres étudiants en santé, l’indemnisation est de « 12 euros entre 8 heures et 20 heures, 18 euros entre 20 heures et 23 heures et de 6 heures à 8 heures et 24 euros entre 23 heures et 6 heures ainsi que les dimanches et jours fériés ». Frais de déplacement et d’hébergement des professionnels de santé réquisitionnés sont pris en charge par l’État. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Presse auscultée. Lors d’une réunion récente de CME des hôpitaux de Paris, sont apparues des tensions inédites ainsi que l'annonce de départs de...
Un tout nouveau rapport du professeur Claris devrait donner lieu à des discussions enfiévrées lors de la concertation Ségur de la santé : il propose...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.