Migrants : des patients comme les autres grâce à Traducmed

Gani baya ?

Traducmed est une appli' qui permet aux médecins de communiquer avec des patients qui ne parlent pas le français. Depuis peu, ses fonctionnalités se sont adaptées à la crise humanitaire des migrants.

Parlez-vous le Swahili ? Il y a de très grandes chances qu’en tant que Français, la réponse soit négative. Pas de panique. Pour vous aider à communiquer avec des patients étrangers, Traducmed traduit plus de 400 phrases en 28 langues différentes. Créé en 2005, le site Internet est désormais décliné en application mobile, disponible sur Android et iOS. Récemment, de nouvelles questions à destination des médecins travaillant auprès des migrants ont été ajoutées.

« La Cimade [association de solidarité avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile, NDLR] nous a aidés à traduire 180 questions spécifiques à l’accueil des migrants », explique le Dr Charles Vanbelle, généraliste et créateur du site web. Ainsi, le praticien peut interroger le réfugié sur ses démarches administratives et lui demander si sa famille est en France. « Le site évolue au fur et à mesure des migrations », explique-t-il.

Bye bye les erreurs de diagnostic 

Concrètement, Traducmed traduit toutes les questions relatives aux examens d’urgence et au premier accueil, et cela de l’interrogatoire à l’ordonnance. « Toutes les phrases traduites le sont sous forme de fichier sonore », précise Charles Vanbelle. Une fonctionnalité très utile pour la prise en charge d'un patient qui ne sait pas lire. L’intérêt premier de l’application est donc d’éviter les erreurs sur les diagnostics et l’augmentation des examens complémentaires. Quant aux traducteurs, le fondateur rappelle qu’ils « ne sont pas systématiquement disponibles lors des permanence de soins ».

A l’origine de l’application, une anecdote : « Je me souviens d’un SDF italien venu trois nuits d’affilée aux Urgences sans que l’on ne sache pourquoi. En utilisant Google Traduction, nous avons compris qu’il venait pour savoir où trouver un plateau repas gratuit. Après lui avoir indiqué où manger, il n’est plus jamais revenu », se souvient Charles Vanbelle. Mais l’outil a d’autres vertus, comme rassurer les malades. « Il est plus apaisant d’entendre sa langue maternelle lorsque l’on est chez le médecin », commente le généraliste.

Aujourd’hui, 50 à 60 praticiens utilisent déjà le site tous les jours et l’appli' a été téléchargée près de 500 fois. Gratuit, Traducmed a pu compter sur le soutien de l’association Respect 93 et l’ARS Rhônes-Alpes. Pour la suite, ce MG a prévu d’ajouter deux langues supplémentaires et d’inclure 400 nouvelles phrases. « Je travaille avec des médecins des PMI, des gynécologues et des psychiatres afin d’augmenter la pertinence du site », conclut Charles Vanbelle. On lui souhaite bonne chance ! 

 

 

Source: 

Imène Hamchiche

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Speed-dating ou relation durable, lorsque le smartphone nous met en contact avec nos patients, c’est souvent moins de stress, moins d’appels, une...
Retour sur les Trophées de la santé mobile 2017

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.