Les trophées de la santé mobile, suite et fin

On les attendait avec plus d’impatience que le père Noël : les lauréats des Trophées de la santé mobile ont enfin été annoncés samedi dernier. Petit retour sur les heureux élus.

 

Les patients vont être contents. Trois des quatre prix des Trophées de la santé mobile, qui ont été remis samedi dernier, concernent des applications orientées vers eux… Cette année encore, les développeurs, les soignants et les jeunes entrepreneurs se sont surpassés pour leur simplifier la vie. Ce qui devrait, par extension, faciliter celle des médecins.

Le grand trophée, pour commencer, a été attribué à Novi-check, une petite application d’accompagnement des patients diabétiques de type 1 dans leur suivi quotidien. Alimentation, sport, rythme circadien… L’utilisateur peut renseigner autant d’informations qu’il lui semble nécessaire pour optimiser son suivi. En retour, le programme lui prodigue conseils et astuces.

Restez zen, votre smartphone s’occupe de tout

Côté trophée de l’application de suivi, c’est Qalyo qui décroche la palme. Suivi du poids, du temps de sommeil, de l’activité physique, de la tension et du cholestérol… Qalyo est un vrai condensé de données patient pensé pour maintenir la santé de l’utilisateur à son top. Ce qui la différencie des autres applications dans le genre ? Son label mHealth Quality, et surtout le fait qu’elle a été pensée par des professionnels de santé.

Et si jamais Qalyo échouait à éviter aux patients de trop fréquentes visites chez le médecin, il reste la lauréate du trophée de l’appli destinée au grand public : Doctisia. Celle-ci permet en effet de gérer les différents rendez-vous avec les praticiens, les documents à fournir, les contacts à enregistrer… Un outil à mettre dans toutes les mains !

Et finalement, le grand gagnant, celui qui nous intéresse, celui dont le prix était soutenu par la rédac’, c’est le prix destiné aux professionnels de santé ! Et c’est Medpics qui l’a décroché. Disponible depuis mars 2015, la petite application d’échange de cas cliniques a déjà séduit 26 000 praticiens toutes spécialités confondues. Fonctionnant de manière similaire à une messagerie instantanée, elle permet d’échanger avec l’ensemble de la communauté médicale, envoi de photo à l’appui.

Depuis peu, une nouvelle version est disponible, qui accueillera très prochainement des groupes de conversations privés. Un astucieux mix entre le #doctoctoc de Twitter et le Figure 1 américain. Bref, une appli à avoir dans la poche.

 

Portrait de La rédaction

 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.