Le venin d’abeille, une arme létale contre les cellules cancéreuses du sein

Article Article

Presse auscultée. Des chercheurs australiens ont découvert que le venin d’abeille était capable de tuer les cellules du cancer du sein. Un vrai miracle de Noël.

Le venin d’abeille, une arme létale contre les cellules cancéreuses du sein

Le venin des abeilles, un traitement possible contre le cancer du sein ? C'est en tout cas ce que laisse présager les premiers résultats d'une étude menée sur le sujet par des chercheurs australiens de l’Institut de recherche médicale Harry Perkins à Perth (Australie). Pour lutter contre la forme agressive de ce cancer, ces pionniers ont décidé d’injecter des concentrations spécifiques de la substance récoltée dans les tumeurs de souris élevées pour développer un cancer dit « triple négatif ». Et les résultats ne se sont pas fait attendre. En moins de soixante minutes, 100 % des cellules malveillantes ont été détruites avec, semblerait-il, un très faible impact sur les cellules saines. Une petite révolution rendue possible grâce à la mélittine. « Cet oligopeptide, qui est le principal composant du venin des abeilles, semble en effet traverser la membrane plasmique des cellules cancéreuses, formant de petits pores (trous) qui mènent finalement à la mort des cellules », détaille le magazine de vulgarisation scientifique Science Post. Autre découverte majeure : cette solution miracle serait également capable de rompre les voies chimiques permettant la croissance et la multiplication des cellules cancéreuses. Même si les chercheurs projettent pour l’heure de poursuivre leurs travaux avant de lancer de potentiels essais cliniques, une chose est sûre : le crabe a du souci à se faire ! Pour en savoir plus, c’est par ici !
 

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers