Analyse des tests RT-PCR : de nombreux professionnels autorisés

Un nouvel arrêté publié le 10 août dans le Journal Officiel, modifie l’arrêté du 10 juillet. Il s’agit, en gros, de l’allongement de la liste des personnes pouvant analyser les tests RT-PCR sous la responsabilité du biologiste médical et après avoir suivi une formation dispensée par un biologiste médical du laboratoire. Bon, qui s’ajoute à la liste du coup?

Un nouvel arrêté publié le 10 août dans le Journal Officiel, modifie celui du 10 juillet. Alors que la crise de la Covid n’est pas terminée et que les tests RT-PCR ne nécessitent plus d’ordonnance, inévitablement… ça se bouscule aux portes des écouvillons ! Et du coup forcément… c’est la galère dans les labos. C’est bien beau de faire des tests à tire la rigot, mais faut bien les analyser après ! Ça a commencé avec la publication d’un arrêté le 24 juillet 2020 autorisant que les prélèvements puissent être pratiqués « sous certaines conditions par un infirmier diplômé d'État, un aide-soignant, un étudiant en médecine, un sapeur-pompier ou encore un secouriste ».
Maintenant qu’il y a plus de professionnels habilités à les faire, il faut davantage de petites mains pour les analyser. Bon assez parlé, voilà qui est autorisé à le faire :

- les personnes possédant un diplôme dans le domaine de la biologie moléculaire ou justifiant d'une expérience professionnelle d'au moins un an dans ce domaine ;
- les personnes possédant l'un des diplômes mentionnés en annexe du présent arrêté, encadrées par un technicien de laboratoire médical :

 

    • Brevet de technicien supérieur :

      - chimie ;
      - métiers de l'eau ;
      - qualité industries alimentaires et bio-industrie ;
      - biophysique de laboratoire.

      Diplôme Universitaire de Technologie :

      - génie biologique, option agro alimentaire ;
      - génie de l'environnement.

      Licences professionnelles :

      - bioanalytique et expérimentale ;
      - bioindustries et technologie.

      Licences :

      - sciences de la vie ;
      - sciences de la vie et de la terre ;
      - sciences pour la santé ;
      - biologie et santé ;
      - en sciences de la vie biologique ;
      - génomique, physiologie et santé.

      Masters :

      - de biologie et santé ;
      - en biologie de l'environnement.

 

Est-ce que la situation est vraiment sous contrôle… On verra si la liste s’allonge encore !

Portrait de Mélanie Philips

Vous aimerez aussi

50 sociétés savantes et syndicats médicaux appellent à vacciner gratuitement toutes les filles et les garçons contre le papillomavirus. Une mesure...
Covid-19 - annonce présidentielle de Pâques
Le chef de l’État l’a annoncé sans détour, le confinement sera poursuivi jusqu’au 11 mai 2020 minimum, pour tout le monde. C’est là, la seule...
Déjeuner n’est pas une honte

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.