Où en sommes-nous côté lit ? Le bilan de la Drees de ces 10 dernières années

Infographie Infographie

On parle beaucoup du manque de lits de réanimation, de soin intensifs et de surveillance continue en cette période de crise hospitalière. Mais où en sommes-nous réellement ? Voici les chiffres issus de la dernière enquête de la Drees. 

Les fermetures de lits d’hospitalisation trouvent toujours leur place dans les annonces des médias, et pourtant, les chiffres de la Drees sont plutôt formels. La tendance est plutôt à la stabilité, voire à la hausse, si on met à part les lits ouverts en urgence en pleine crise sanitaire Covid.

Depuis 2013, dans les CHR de France on compte une augmentation de 269 lits de réanimation et de 338 lits dans les autres établissements.Toutefois entre l'année 2020 et 2021, les CHR en ont perdu 38 et les autres établissements 198. Dans les CHR de France il y a un gain de 297 lits en soins intensifs et une perte de 668 lits dans les autres établissements. Enfin dans les CHR de France il y a plus 471 lits de réanimation et 34 lits dans les autres établissements.

On note un recul du nombre de lits de 1,1% entre 2013 et 2019 , dû au développement de l’ambulatoire et crise sanitaire. Le nombre de lit d'hospitalisation complète a diminué à un rythme assez régulier avant la crise sanitaire (-0,9 % par an en moyenne de 2013 à 2019). La baisse est de -1,1% en 2021, après -1,2 % en 2020.

Toutefois, le nombre de places d’hospitalisation partielle progresse de 3,4 % en 2021.
Le nombre de places en hospitalisation partielle progresse régulièrement : depuis fin 2013, 15 000 places ont été créées, soit une hausse de 22,1 % en huit ans.

En 2020, la crise sanitaire a freiné cette dynamique, avec une progression du nombre de places limitée à 1,7 %, en deçà du rythme annuel moyen observé de fin 2013 à fin 2019 (+2,5 % par an). En revanche, entre fin 2020 et fin 2021, le nombre de places remonte (+3,4 %), ce qui compense entièrement le ralentissement de 2020.

En léger recul en 2021, les capacités d’accueil en réanimation restent supérieures de 10,2 % à leur niveau de fin 2019.
La prise en charge des patients atteints de Covid-19 lors des vagues épidémiques de 2020 et 2021 a notablement reposé sur les capacités d’accueil en soins critiques : réanimation, soins intensifs et surveillance continue. Elles ont connu une forte progression de 3,6 % entre fin 2019 et fin 2020, pour prendre en charge les patients atteints du Covid-19 en phase aiguë.
Durant l’année 2021, les modes de prise en charge de ces patients ont évolué – en particulier avec l’arrivée à l’automne du variant Omicron -, permettant de réduire un peu le recours aux soins critiques. Au 31 décembre 2021, les établissements de santé disposent de 20 070 lits de soins critiques : c’est 240 de moins que fin 2020 (-1,2 %), mais 470 de plus que fin 2019 (+2,4 %), avant l’apparition de l’épidémie.
 

Rechercher un classement

Emplois

Emplois

Associé ? Médecin ? Remplaçant ? Déposez et consultez les annonces

634 ANNONCES ACTIVES + D’offres

Infographies

+ D’infographies

Les gros dossiers

+ De gros dossiers