Un petit Mooc pour se mettre à la simulation ?

La simulation en santé a un nouvel outil pédagogique dans son arsenal : le Mooc. Le quoi ? Bon, reprenons depuis le début : Massive online open course. Mais quel lien avec la simulation ? Vous allez comprendre.

En mai dernier s’est ouvert le premier Mooc francophone sur la simulation en santé, piloté par Alexandre Mignon et Antoine Tesnière d’iLumens, en collaboration avec les professeurs Vincent Grant, (Calgary, Canada) et Donald Combs, (Eastern Virginia, Etats-Unis), deux grands noms de la simu. De même, un Mooc intitulé « Introduction to simulation education in healthcare » a été lancé le 1er août par l’Université du Tennessee sur edX, une des plates-formes de Mooc les plus connues (aux côtés de Coursera et Khan Academy).

Un mouvement semble donc se dessiner. Il faut reconnaître que les Mooc explosent dans toutes les disciplines ces dernières années, alors pourquoi pas en simulation ?

Pour lire la suite, c'est par ici ou dans le dernier What's up Doc.

Portrait de La rédaction

 

Vous aimerez aussi

Alors que les médias martèlent qu’Internet est surtout une source d’angoisse pour les patients, alors que les premières communautés de patients...
Les conseils des lecteurs du Guardian aux « junior doctors »

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.