Les revenus des généralistes en hausse en 2017

CC les radiologues

D’après le bilan fiscal de l’Union nationale des associations de gestion agréées (Unasa), l’année 2017 fut un bon cru pour les médecins généralistes. Leurs bénéfices ont augmenté de 3,7 %. Pour les spécialistes, c’est plus inégal.
 
 
En ce surlendemain des résultats des ECNi, le temps est venu de faire un petit point sur les rémunérations des médecins selon les spécialités. What’s up Doc sait bien que l’argent est la dernière préoccupation des médecins et que la rémunération ne rentre jamais dans les critères de choix de spé… Mais nous avons tout de même décidé de relayer les résultats émanant des données fiscales de l’Unasa, que le Quotidien du médecin s’est procuré.

Bien, mais pas top ?

Ils montrent que les revenus des généralistes progressent sensiblement. Enfin ! Leurs bénéfices ont grimpé de 3,7 % entre 2016 et 2017, contre seulement 1 % entre 2015 et 2016. Des recettes supérieures, avec la hausse du tarif de consultation à 25 euros, et une baisse des frais semblent s’être combinées à la grande satisfaction des médecins de famille.

« Ce n’est que justice pour une profession victime au fil des ans d’une érosion constante de son pouvoir d’achat, alors que l’écart de revenus entre la médecine générale et les autres spécialités, à plateaux techniques notamment, ne cessait de se creuser », a réagi ce jeudi MG France, qui estime que ce rattrapage doit se poursuivre.

Le syndicat rappelle au passage que « les chiffres avancés par l’Unasa majorent les résultats de notre profession puisque les généralistes dont le chiffre d'affaires est modeste ne recourent pas toujours aux services d’une association de gestion ». Rectifions : les revenus des MG les plus riches augmentent de 3,7 %.


Source : Quotidien du médecin

Les riches sont de plus en plus pauvres

Du côté des spécialistes, les chiffres sont inégaux. Les cardios, les endocrinos, et les chirurgiens orthopédistes sont bien lotis, avec des augmentations respectives de 4,7, 5,3 et 8,2 % ! Les médecins remplaçants, eux aussi, tirent leur épingle du jeu. En 2017, leurs revenus ont bondi de 7,6 %. Une bonne nouvelle pour ceux qui terminent leur internat !

En revanche, c’est la déprime pour d’autres. Cinq spés sont dans le rouge : les rhumatos et les chirurgiens généraux voient leurs revenus baisser de quelques dixièmes de points. Les gastros, et stomatos perdent de leur côté 3,2 et 4 % de leurs revenus. Et les radiologues qui n’en peuvent plus d’être pointés du doigt par leurs confrères pour leurs honoraires, considérés comme défiant toute concurrence, ont un nouvel argument pour se défendre : leurs revenus ont baissé de 4 % en 2017 !

Les MG de plus en plus riches et les radiologues de plus en plus pauvres ? Ce monde est fou…

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

Qui limiteront les dépassements !
« Allô, c’est pour m’inscrire À votre DU, quel(s) papier(s) je dois envoyer ? - Vot’ CV et... - mon quoi ? - vous n’avez qu’À commencer par m’envoyer...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.