La recette du case-report de papa

La sentence est tombée : pour espérer avoir un poste de chef, il faut publier ! Très bien monsieur, mais jusqu’À maintenant nous, notre seule expérience, c’est la LCA ! Alors, de la a s’improviser auteur, il y a un gouffre qui nous semble infranchissable. Et d’abord, par ou commencer ? Mais pourquoi pas le case report…


Introduction

Succincte, elle présente très sommairement le cadre du cas clinique.

Cas clinique

Exposons clairement le dossier étudié.

Mais avant tout, évitons les faux plans ! La pertinence du sujet est toujours la première question que l’on se pose. Le doute s’empare souvent de nous quand l’un de nos chefs déclare : « Ça, ça mérite d’être publié ! » en nous fixant du regard comme l’incarnation du Messie pour ce travail.

La seule solution pour discerner le bon grain de l’ivraie, c’est la bibliographie ! Commençons toujours par une recherche rapide sur pubmed ou scopus. Soit les résultats présentent quelques rares cas similaires, et nous sommes bons pour la publication, soit des dizaines de travaux ont déjà été publiés et nous pouvons nous reposer !

Discussion

Reprenons les données de la littérature trouvées précédemment en confrontant notre prise en charge à celle des autres équipes avant d’essayer de dégager une prise en charge consensuelle.

Conclusion

Reprenons en une phrase le « take-home message » : parmi les éléments de la discussion, s’il n’en restait qu’un à retenir, le voici !

Polishing et Reviewing

Une fois rédigé, le travail n’est pas finalisé.

Pour l’affiner, il faut le soumettre aux critiques. Le plus pertinent, c’est de se faire relire et corriger par au moins deux médecins seniors, habitués à publier, pour intégrer leurs corrections puis mettre en forme le travail avant de le proposer
à une revue.

Le choix du Journal

Choisir une publi de petit impact factor, pour une première, est parfois le meilleur des conseils.

Rien de pire que d’écrire pour finir par
ne pas être lu. La revue française de la spécialité est souvent le bon choix. Le site Internet de celle-ci nous donne toutes les indications de formes et de modalités d’envoi.

Finalement la seule mauvaise nouvelle, c’est qu’on fait bien peu de cas de ces cas-là ! Après avoir bien maîtrisé la cuisson du surgelé des publi, voici donc que revient notre chef épanoui pour bien d’autres travaux d’abr…i !

Portrait de La rédaction
article du WUD 1

Vous aimerez aussi

DPC formation enveloppe
Le 7 novembre, l’Agence nationale du DPC (ANDPC) a envoyé une alerte signalant que l’enveloppe destinée à rembourser les formations était vide. Plus...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.