Katia Julienne, la nouvelle patronne de la DGOS

Nommée en Conseil des ministres le 24 juillet, Katia Julienne remplace Cécile Courrèges à la tête de la DGOS. 

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour qu’Agnès Buzyn désigne un.e successeur(e) à Cécile Courrèges, qui a annoncé son départ inattendu de la direction de l’offre de soins en juillet. Nommée en Conseil des ministres le 24 juillet, Katia Julienne reprend les rênes de la DGOS après avoir dirigé une boite que connait très bien la ministre de la Santé, à savoir la Haute autorité de santé (HAS).
 Agnès Buzyn a en effet présidé le collège de la HAS en 2016. Est-ce pour cette raison que Katia Julienne, énarque (promotion Nelson Mandela, 2001), a été choisie par l’actuelle locataire de la rue Duquesne ? Ou parce qu’elle connait déjà la DGOS ? Car Katia Julienne a une riche carrière derrière elle. Avant la HAS, elle occupait le poste de cheffe d’adjointe à la DGOS, entre novembre 2015 et 2018. Mais c’est dans une administration centrale cousine, la DGCS (direction générale de la cohésion sociale) qu'elle a commencé sa carrière en 2001. Après deux ans passés à la Cohésion sociale, elle rejoint la Drees en 2003, puis la direction de la sécurité sociale entre 2007 et 2010. Katia Julienne est nommée à la tête de la DGOS à compter du 1er septembre prochain. En attendant son arrivée, c’est l’actuelle directrice générale adjointe, Stéphanie Decoopman, qui occupera l’interim. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Grandes oubliées du plan « Ma Santé 2022 », les infirmières manifestent ce mardi 20 novembre. Si le Gouvernement veut faire passer sa réforme, il...
La conférence de presse hebdomadaire de Santé Publique France tenue hier jeudi 19 novembre, après 3 semaines de reconfinement, annonce le...

Voté le 10 octobre dernier, lors de la première assemblée générale (AG) du collectif Inter-Hôpitaux (CIH), l'arrêt du codage T2A se propage dans de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.