Fraude à la publication : la honte parmi nous !

183 articles de Yoshitaka Fujii finalement retirés de la littérature en 2012 pour fraude ! Depuis 2001, la communauté scientifique, déjà avisée, restait pourtant muette…

Il était une fois Yoshimata Fujii, anesthésiste japonais qui adorait publier des articles scientifiques. Il en avait publiés 192 !

Mais Fujii publiait des données falsifiées, inventées de toutes pièces dans tous les domaines. Peu scrupuleux, l’auteur a bifurqué vers des journaux hors anesthésie pour publier sans vergogne dès que les relecteurs des revues d’anesthésie ont émis des doutes.

Les premiers soupçons datent de 2001, dans une lettre intitulée « Les résultats de Fujii sur le granisetron et les vomissements et nausées postopératoires sont incroyablement beaux »¹. Plus surprenant encore, alors même que Fujii avait déjà publié 70 essais randomisés (un total de 7 200 patients), aucun de ses articles n’était cité dans les guidelines de référence dans cette spécialité… L’omerta était donc observée dans le monde scientifique…

Mais finalement, en 2012, 23 revues biomédicales ont retiré conjointement des articles de Fujii quand une investigation menée par l’université de Tokyo a démontré que sur ses 192 articles, 183 reposaient sur de fausses données ou d’imaginaires comités d’éthique !

À ce jour, malgré la mention d’avis de rétractation de ces articles, ils restent consultables en ligne. Une inertie et une opacité incroyables, restituées par Martin Tramer², laissant un goût amer sur notre communauté…

 

*Hervé Maisonneuve est médecin, professeur associé de santé publique, assurant une activité de formation à la rédaction scientifique, et blogueur : www.redactionmedicale.fr.

Source: 

1. Kranke PK, Apfel CC, Roewer N. Reported data on granisetron and postoperative nausea and vomiting by Fujii et al. are incredibly nice.
Anesth Analg 2000 ; 90:1004–1007.
2. Tramer MR. The Fujii story. `A chronicle of naive disbelief. Eur J Anesthesiol 2013;30:195-198."

Portrait de La rédaction
article du WUD 14

Vous aimerez aussi

Pour lutter contre les déserts médicaux, certains candidats à la présidentielle ont de nouveau proposé de mettre fin à la liberté d’installation des...
Les pressions pour publier peuvent conduire certains chercheurs à inventer des données, quand ce ne sont pas des cas entiers de patients.

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.