Formation continue et emploi du temps médical chargé, une incompatibilité de longue date enfin révolue ?

« Se tenir à jour en médecine, c’est compliqué » avoue Louis Malachane, médecin généraliste de 31 ans, entrepreneur et intervenant chez Doctoclass. Interrogé par la rédaction de What’s Up Doc, il nous explique les intérêts de suivre une formation DPC (Développement Professionnel Continu) sur Doctoclass, une startup qui a su s’adapter au quotidien des médecins libéraux.

 

Une réponse concrète à la difficulté des libéraux à se tenir à jour de la médecine

Le DPC constitue un moyen de se tenir à jour des connaissances médicales et scientifiques pour pratiquer la médecine en toute sérénité. Il s’agit d’une obligation légale mais surtout d’un droit dont encore peu de médecins se saisit. « Je ne pense pas que les médecins ne sont pas intéressés par le DPC. Cependant, il est difficile de se tenir à jour en médecine. Le contenu double tous les 3 ans et demi environ, sans compter la charge mentale et la présence physique qui sont demandées au quotidien pour nos patients » confie-t-il à What’s Up Doc. C’est donc pour faciliter l’accès à la formation continue de ses confrères tout en ayant conscience de leurs contraintes, que Louis a rejoint l’équipe de Doctoclass, comme médecin formateur. La startup a su prendre en compte les difficultés des médecins libéraux à dégager du temps pour se former. Facile d’utilisation et surtout pas une « usine à gaz », voilà un début d’argument qui peut séduire les médecins libéraux. En effet, la formation DPC proposée par la plateforme en ligne est compatible avec la pratique libérale et le temps consacré à se former est rémunéré.

Sur Doctoclass, les médecins peuvent suivre la formation en plusieurs fois, ils ne perdent pas une journée entière. Ils peuvent ainsi démarrer et interrompre les modules vidéo en fonction de leurs disponibilités en toute liberté. Une fois la formation validée, les médecin apprenants sont rémunérés pour le temps passé en formation.

 

Un bouquet de formations très pointues

Dépression de l’Enfant et l’Adolescent, Prise en charge de l’HTA, télémédecine… le bouquet de formations de Doctoclass, varié et pointu, répond aux besoins exprimés par les médecins de ville. Pour assurer une formation de qualité aux professionnels de santé libéraux, chaque intervenant est choisi selon sa spécialité et son expérience particulière. « Doctoclass recherche les meilleurs profils de médecins ayant une spécialité, une surspécialité et une expérience terrain significative » explique Louis Malachane. Son expertise à lui ? La télémédecine.  Avec un DU (diplôme universitaire) de télémédecine en poche, une thèse de médecine sur le sujet et une belle expérience de travail pour une startup de télémédecine, Louis connait sur le bout des doigts le sujet.

Avant le Covid-19, il ne se passait quasiment rien, maintenant c’est le boom !

Louis Malachane n’a donc pas choisi la facilité en proposant du contenu sur ce champ de la médecine qui évolue très vite en ce moment.

Entre le temps de rédaction de contenu et la mise en ligne, il y a eu des évolutions majeures de la législation, notamment sur la téléexpertise

Les contenus de Doctoclass évoluent donc en fonction de l’actualité, sinon, les bouquets de formations changent à minima, tous les 3 ans. C’est un des gages de qualité de la startup qui propose une offre à la fois riche et proche de la pratique des médecins.

 

Une approche de formation holistique

Références HAS, documents légaux, articles scientifiques ou de sciences sociales, datas de l’Assurance Maladie, les contenus sont tous passés au peigne fin, sourcés et sélectionnés dans une approche holistique et globale pour former les praticiens sur tous les aspects de la médecine. « L’ensemble des pré-requis du DPC est respecté pour chaque formation proposée. Pour une formation en ligne chez Doctoclass de 7h, il faut compter environ un mois de travail. C’est le temps pour le formateur de faire une revue de la littérature sur le sujet, de rédiger le contenu et de le tourner en vidéo » nous informe Louis Malachane. A cela, s’ajoute le temps de suivi de formation avec les questions/réponses. Les médecins apprenants peuvent ainsi contacter l’intervenant à tout moment de leur formation DPC pour poser leurs questions sur le sujet.

En plus des contenus théoriques carrés des formations, les médecins formateurs partagent leurs expériences et montrent les outils avec lesquels ils travaillent. « En plus de la théorie, pendant la formation, je fais aussi une démo des solutions numériques de start up ou d’outils publics codés par les ARS. » précise Louis Malachane. Les retours de terrains « pratico-pratiques » comme il les appelle, c’est ce qui donne du sens à la formation et répond à la devise de Doctoclass, « Toujours se former, pour mieux soigner » en alliant systématiquement savoirs théoriques et savoirs pratiques.

Aux contenus purement médicaux de Doctoclass, s’ajoutent aussi d’autres formations dans le champ de l’éthique par exemple. « Ce sont des médecins formateurs du département éthique des hôpitaux de Paris qui interviennent sur des sujets tels que la fin de vie et l’accès aux soins palliatifs » ajoute Louis Malachane. On retrouve également d’autres thématiques très intéressantes sur la plateforme comme la psychothérapie en médecine générale ou bien encore les spécificités du risque cardiovasculaire chez la femme. « Le catalogue pour les médecins généralistes vient de sortir, il est donc tout nouveau et disponible à la consultation pour chaque médecin libéral qui souhaite se former sur Doctoclass ! » conclut, Louis Malachane.

 

Un dossier testé et approuvé par Doctoclass

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Formation médecin généraliste

Compliqué de tout savoir, tout connaitre, tout reconnaitre, quand on est généraliste. Parfois les diagnostics sont ardus à établir, et quoi qu’il en...

Les webinaires GEMA

Fondé par un médecin, le Dr Christian Jeambrun, en 1987, le GEMA est la référence de l’enseignement et de la formation médicale continue. Fort de son...

Pr Vincent Mallet - Santé Académie

Le Pr Vincent Mallet est aussi désormais le directeur scientifique de Santé Académie. Comment un professeur, un universitaire, s’est retrouvé dans...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.