Conciergerie à l’hôpital : les patients qui raquent ?

Presse auscultée. Entre exploitation des patients fragiles et la mise en place d’une inégalité d’accès aux services dans l’hôpital publique, la conciergerie inquiète.

La location de télé actualisée. La conciergerie à l’hôpital se développe, notamment avec la société Happytal qui propose un éventail de services pour les patients et le personnel hospitalier. Le Monde a enquêté, et dépeint une activité qui inquiète. Sur le plan de la protection des patients fragiles, mais aussi sur celui de l’égalité d’accès à une prise en charge de qualité.
 
En proposant ses services, la société rapporte aussi de l’argent dans les hôpitaux, qui semblent y voir un double bénef’. Plusieurs établissements parisiens y font déjà appel. Anne Gervais, présidente de la CME de l’AP-HP, craint que des personnes vulnérables ne soient pas en mesure de savoir ce qu’on leur vend, mais aussi que l’hôpital public ne commence à traiter différemment les patients, selon ce que leur mutuelle prend en charge. « Et je ne parle pas du nouveau degré de privatisation », ajoute-t-elle.
 
Lire l’article du Monde
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Un collectif composé de médecins du Samu de Rouen, ainsi que d'agents hospitaliers et de soignants a lancé une pétition pour réclamer, plutôt que des...
Plus de 1 100 médecins hospitaliers et chefs de service ont annoncé lors d’une conférence de presse ce matin qu’ils démissionneraient de leurs...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.