Conciergerie à l’hôpital : les patients qui raquent ?

Presse auscultée. Entre exploitation des patients fragiles et la mise en place d’une inégalité d’accès aux services dans l’hôpital publique, la conciergerie inquiète.

La location de télé actualisée. La conciergerie à l’hôpital se développe, notamment avec la société Happytal qui propose un éventail de services pour les patients et le personnel hospitalier. Le Monde a enquêté, et dépeint une activité qui inquiète. Sur le plan de la protection des patients fragiles, mais aussi sur celui de l’égalité d’accès à une prise en charge de qualité.
 
En proposant ses services, la société rapporte aussi de l’argent dans les hôpitaux, qui semblent y voir un double bénef’. Plusieurs établissements parisiens y font déjà appel. Anne Gervais, présidente de la CME de l’AP-HP, craint que des personnes vulnérables ne soient pas en mesure de savoir ce qu’on leur vend, mais aussi que l’hôpital public ne commence à traiter différemment les patients, selon ce que leur mutuelle prend en charge. « Et je ne parle pas du nouveau degré de privatisation », ajoute-t-elle.
 
Lire l’article du Monde
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

violences sexuelles
Dans Silence sous la blouse (1), Cécile Andrzejewski, raconte les violences sexuelles qui sévissent à l'hôpital. La journaliste pointe des...
permanence des soins
Le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) vient de publier son enquête sur la permanence des soins. Globalement les médecins semblent...
« Extrême vigilance » au sommet

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.