Anniversaire du 190, centre de santé sexuelle

What's Up Doc passe à confesse avec les soeurs...

Pour fêter les 5 ans du 190, centre pionnier en matière de santé sexuelle, le haut lieu de la nuit parisienne le Tango recevait le gotha du milieu de la prévention des MST. Et Nous.

Dr Ohayon, médecin fondateur du 190, était donc à la fête, même si préoccupé par un début d’année éprouvant. En effet, plusieurs cas de décès par overdose ont été recensé parmi la patientèle du centre, phénomène nouveau par son ampleur et sa gravité, et qui reste à ce jour mal élucidé.

Actualité décidemment maussade, avec la parution début juin d’une étude de l’association AIDES faisant état d’ 1/3 de refus de soins par les dentistes pour les personnes vivant avec le VIH. Le combat du 190 pour une prise en charge spécialisée et non discriminante en santé sexuelle est donc plus que jamais d'actualité.

Lutte contre les discriminations et prévention pour la santé sexuelle étant l’Alpha et l’Oméga de l’Association des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, l’occasion était parfaite pour leur donner la parole.

Sœur Lysistrata (SL) et Novice Fée Ria (NFR), du couvent de Paris, répondent à nos questions, sur une bande son signée Dalida :

WUD : Pouvez-vous nous rappeler les missions des Sœurs ?

SL : Depuis 25 ans à Paris, les Sœurs sont missionnaires et actrices de la prévention dans le milieu de la nuit. Nous écoutons nos ouailles et avons un rôle d’orientation vers les centres spécialisés.

WUD : Mais en quoi avez-vous Foi ?

SL : En l’avenir et en l’indulgence : notre prêche, c’est avant tout « Aimez-vous ». Pour se protéger, il faut s’aimer ! Alors on n’est pas prêtes de raccrocher nos cornettes, ni d’enlever notre maquillage !

WUD : Avez-vous un message à l’attention des jeunes médecins ?

SL/NFR : oui : le non-jugement. La santé sexuelle est par essence non rationnelle, alors quand le loup sort du bois… Faites comme nous : indulgentes, mais pas trop connes !

WUD : Des projets pour 2015 ?

SL : Oui ! Fêter nos 25 ans, et nationaliser les usines à paillettes !

 

 

Source: 

Jean-Victor Blanc

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Si la société semble progressivement accepter l’idée d’une ouverture de l’aide médicale à la procréation (AMP) aux couples de femmes homosexuelles et...
Bon pour les patients, bon pour les soignants

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.